share_book
Envoyer cet article par e-mail

Madeleine Vionnet : Puriste de la mode

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Madeleine Vionnet : Puriste de la mode

Madeleine Vionnet : Puriste de la mode


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Madeleine Vionnet : Puriste de la mode"

Figure phare de la haute couture parisienne de l'entre-deux-guerres. Madeleine Monnet (1876-1975) a bouleversé l'esthétique de la silhouette féminine. Après un apprentissage en Angleterre, puis à Paris chez les soeurs Callot et chez Jacques Doucet, elle ouvre sa maison de couture en 1912. Sa carrière est marquée par la recherche de liberté, à travers une parure d'un grand raffinement, proche du drapé antique, qui libère le corps pour mieux valoriser ses formes naturelles. Madeleine Monnet a radicalement transformé la conception du vêtement, basé sur la coupe en biais. naturellement fluide. Grâce à une donation de Madeleine Vionnet à l'Union française des arts du costume en 1952, Les Arts Décoratifs conservent le principal fonds public, qui comprend plus de deux cents robes et des archives exceptionnelles. Dans cet ouvrage, les chefs-d'oeuvre de la collection, photographiés par Patrick Gries, sont mis en parallèle avec le regard des plus grands photographes de mode des années 1920-1930, avec des dessins et avec les photographies de dépôts de modèle réalisés à l'époque. Les textes retracent le parcours de Madeleine Vionnet et la spécificité de ses créations. Les lieux où elle a vécu et travaillé sont restitués à la lumière de recherches récentes, ainsi que sa relation avec les décorateurs auxquels elle a acheté du mobilier ou qui ont réalisé des aménagements pour elle, notamment Georges de Feure, Francis Jourdain et Boris Lacroix. Les témoignages du couturier Jacques Griffe sont rassemblés dans un portrait-souvenir. Un texte inédit de l'écrivain et mémorialiste André Beucler ainsi qu'un texte de Madeleine Chapsal, filleule de Madeleine Vionnet, nous plongent enfin dans son univers très personnel.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 304  pages
  • Dimensions :  3.4cmx25.6cmx33.2cm
  • Poids : 2281.6g
  • Editeur :   Les Arts Décoratifs Paru le
  • Collection : CATALOGUE
  • ISBN :  2916914137
  • EAN13 :  9782916914138
  • Classe Dewey :  704.943 2074
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Figure phare de la haute couture parisienne de l'entre-deux-guerres. Madeleine Monnet (1876-1975) a bouleversé l'esthétique de la silhouette féminine. Après un apprentissage en Angleterre, puis à Paris chez les soeurs Callot et chez Jacques Doucet, elle ouvre sa maison de couture en 1912. Sa carrière est marquée par la recherche de liberté, à travers une parure d'un grand raffinement, proche du drapé antique, qui libère le corps pour mieux valoriser ses formes naturelles. Madeleine Monnet a radicalement transformé la conception du vêtement, basé sur la coupe en biais. naturellement fluide. Grâce à une donation de Madeleine Vionnet à l'Union française des arts du costume en 1952, Les Arts Décoratifs conservent le principal fonds public, qui comprend plus de deux cents robes et des archives exceptionnelles. Dans cet ouvrage, les chefs-d'oeuvre de la collection, photographiés par Patrick Gries, sont mis en parallèle avec le regard des plus grands photographes de mode des années 1920-1930, avec des dessins et avec les photographies de dépôts de modèle réalisés à l'époque. Les textes retracent le parcours de Madeleine Vionnet et la spécificité de ses créations. Les lieux où elle a vécu et travaillé sont restitués à la lumière de recherches récentes, ainsi que sa relation avec les décorateurs auxquels elle a acheté du mobilier ou qui ont réalisé des aménagements pour elle, notamment Georges de Feure, Francis Jourdain et Boris Lacroix. Les témoignages du couturier Jacques Griffe sont rassemblés dans un portrait-souvenir. Un texte inédit de l'écrivain et mémorialiste André Beucler ainsi qu'un texte de Madeleine Chapsal, filleule de Madeleine Vionnet, nous plongent enfin dans son univers très personnel.