share_book
Envoyer cet article par e-mail

La société de confiance : Essais sur les origines du développement

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La société de confiance : Essais sur les origines du développement

La société de confiance : Essais sur les origines du développement

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La société de confiance : Essais sur les origines du développement"

Le livre d'Alain Peyrefitte, La société de confiance approfondit les idées déjà esquissées en 1976 ( dans Le Mal français) sur le tiers facteur immatériel à la source de tout processus cumulatif de développement. Si l'on se situe dans le schéma que Rostow a vulgarisé dans Les étapes de la croissance économique, il existe entre le stade de la société traditionnelle et celui du décollage une phase intermédiaire au cours de laquelle se rassemblent les conditions préalables au démarrage. Pour Alain Peyrefitte, la condition essentielle ne se trouve pas dans les deux facteurs capital et travail, mais dans l'évolution des mentalités qui, loin d'en découler, en est à l'origine. Le ressort du développement, c'est la constitution d'une société de confiance, confiance que l'État accorde à l'initiative individuelle, et surtout confiance que les individus accordent à l'État, se reconnaissent entre eux et se font à eux-mêmes. Contrairement à la société de défiance gagnant-perdant, "société propre à la lutte des classes (...), la société de confiance est une société en expansion gagnant-gagnant, société de solidarité, de projet commun, d'ouverture, d'échange, de communication". C'est l'établissement d'un tel état d'esprit général qui constitue le tiers facteur immatériel indispensable au décollage. L'essentiel pour l'auteur est de se dégager de tout déterminisme économique pour mettre en évidence les mécanismes mentaux, freins ou accélérateurs du développement, qui sont inégalement présents selon les lieux ou selon les moments. A ce titre, plusieurs questions sont posées dans cet ouvrage : comment faire passer la France actuelle de la société de défiance à celle de la société de confiance ? Comment enclencher le déblocage des mentalités nécessaire aux adaptations que l'ouverture des frontières rend urgentes ? D'un autre côté, comment accélérer l'évolution des mentalités dans les pays du Sud encore victimes du sous-développement ? --Futuribles-- --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 717  pages
  • Dimensions :  3.2cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Odile Jacob Paru le
  • Collection : POCH ODIL JACOB
  • ISBN :  2738115985
  • EAN13 :  9782738115980
  • Classe Dewey :  303.44
  • Langue : Français

D'autres livres de Alain Peyrefitte

C'était de Gaulle

Alain Peyrefitte a eu, entre 1959 et 1969, quelque 300 entretiens en tête à tête avec le général de Gaulle. Auxquels s'ajoutent les conseils des ministres, les conseils restreints, les rencontres avec des chefs d'État oie de gouvernement étrangers. Pendant toute cette période, il a pris ...

Prix : 373 DH

C'était De Gaulle, tome 1

Député gaulliste à 33 ans et titulaire de plusieurs grands ministéres, porte-parole du général de Gaulle pendant quelque quatre ans, Alain Peyrefitte a eu avec celui-ci, entre 1959 et 1969, trois centaines d'entretiens en tête à tête. Sans compter autant de Conseils des ministres, des dizai...

Voir tous les livres de Alain Peyrefitte

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le livre d'Alain Peyrefitte, La société de confiance approfondit les idées déjà esquissées en 1976 ( dans Le Mal français) sur le tiers facteur immatériel à la source de tout processus cumulatif de développement. Si l'on se situe dans le schéma que Rostow a vulgarisé dans Les étapes de la croissance économique, il existe entre le stade de la société traditionnelle et celui du décollage une phase intermédiaire au cours de laquelle se rassemblent les conditions préalables au démarrage. Pour Alain Peyrefitte, la condition essentielle ne se trouve pas dans les deux facteurs capital et travail, mais dans l'évolution des mentalités qui, loin d'en découler, en est à l'origine. Le ressort du développement, c'est la constitution d'une société de confiance, confiance que l'État accorde à l'initiative individuelle, et surtout confiance que les individus accordent à l'État, se reconnaissent entre eux et se font à eux-mêmes. Contrairement à la société de défiance gagnant-perdant, "société propre à la lutte des classes (...), la société de confiance est une société en expansion gagnant-gagnant, société de solidarité, de projet commun, d'ouverture, d'échange, de communication". C'est l'établissement d'un tel état d'esprit général qui constitue le tiers facteur immatériel indispensable au décollage. L'essentiel pour l'auteur est de se dégager de tout déterminisme économique pour mettre en évidence les mécanismes mentaux, freins ou accélérateurs du développement, qui sont inégalement présents selon les lieux ou selon les moments. A ce titre, plusieurs questions sont posées dans cet ouvrage : comment faire passer la France actuelle de la société de défiance à celle de la société de confiance ? Comment enclencher le déblocage des mentalités nécessaire aux adaptations que l'ouverture des frontières rend urgentes ? D'un autre côté, comment accélérer l'évolution des mentalités dans les pays du Sud encore victimes du sous-développement ? --Futuribles-- --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.