share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Epreuve du réel à l'écran : essai sur le principe de réalité documentaire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Epreuve du réel à l'écran : essai sur le principe de réalité documentaire

L'Epreuve du réel à l'écran : essai sur le principe de réalité documentaire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Epreuve du réel à l'écran : essai sur le principe de réalité documentaire"

Depuis l'invention des frères Lumière, actualités, documentaires, reportages nous convient à des visions toujours plus " immédiates ", plus proches, plus " vraies " de la réalité " sur le vif ". Que valent ces miroirs argentiques et électroniques des événements ? Que nous donnent-elles à voir et croire ces doublures auxquelles nous confions la tâche paradoxale de nous démontrer le monde et d'en produire la vérité ? A travers l'évolution historique des formes du documentaire et du reportage, cet ouvrage questionne nos manières de représenter et voir la réalité à travers le discours des images, ainsi que les régimes de croyance que suscite la soi-disant " objectivité " des prises de vues. Il explore les figures du langage cinématographique en tant que façons de découper, traduire, réfléchir le monde, de découvrir de nouvelles relations sujet/objet, réel/fiction, voir/savoir, ou au contraire de reproduire des clichés vraisemblables et réducteurs. Tableau vivant du cinéma primitif, invention du montage, documentarisme social et propagande guerrière, néo-réalisme italien et documentaire joué à l'américaine, nouvelles vagues d'après-guerre détournant le " comment-taire " et retournant les images, cinéma-vérité et cinéma direct, dogme de la preuve par l'image, caméra subjective et machines de vision, théâtres de la mémoire (archives, témoins, reconstitutions), interférences fiction/documentaire : telles sont les entrées de ce parcours critique où réalité et fiction, vrai et faux jouent à cache-cache. André Bazin ne disait-il pas que " le cadre est un cache " ? Tant par ce qu'il montre que par ses tâches aveugles, l'écran " du réel " apparaît comme une matière esthétique sans équivalent pour l'analyse historique de nos " projections " du monde.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 347  pages
  • Dimensions :  2.0cmx22.6cmx24.2cm
  • Poids : 780.2g
  • Editeur :   De Boeck Universite Paru le
  • Collection : Arts et cinéma
  • ISBN :  2804141357
  • EAN13 :  9782804141356
  • Classe Dewey :  791
  • Langue : Français

D'autres livres de François Niney

Le documentaire et ses faux-semblants

Forme qui doit permettre de saisir " la vie sur le vif ", le documentaire, promesse de " vérité " répondant au sentiment général que l'heure est grave, semble aujourd'hui à la mode. La dernière série des palmes de Cannes est à cet égard symptomatique. On a aussi vu éclore à la [....]...

Prix : 210 DH

Voir tous les livres de François Niney

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis l'invention des frères Lumière, actualités, documentaires, reportages nous convient à des visions toujours plus " immédiates ", plus proches, plus " vraies " de la réalité " sur le vif ". Que valent ces miroirs argentiques et électroniques des événements ? Que nous donnent-elles à voir et croire ces doublures auxquelles nous confions la tâche paradoxale de nous démontrer le monde et d'en produire la vérité ? A travers l'évolution historique des formes du documentaire et du reportage, cet ouvrage questionne nos manières de représenter et voir la réalité à travers le discours des images, ainsi que les régimes de croyance que suscite la soi-disant " objectivité " des prises de vues. Il explore les figures du langage cinématographique en tant que façons de découper, traduire, réfléchir le monde, de découvrir de nouvelles relations sujet/objet, réel/fiction, voir/savoir, ou au contraire de reproduire des clichés vraisemblables et réducteurs. Tableau vivant du cinéma primitif, invention du montage, documentarisme social et propagande guerrière, néo-réalisme italien et documentaire joué à l'américaine, nouvelles vagues d'après-guerre détournant le " comment-taire " et retournant les images, cinéma-vérité et cinéma direct, dogme de la preuve par l'image, caméra subjective et machines de vision, théâtres de la mémoire (archives, témoins, reconstitutions), interférences fiction/documentaire : telles sont les entrées de ce parcours critique où réalité et fiction, vrai et faux jouent à cache-cache. André Bazin ne disait-il pas que " le cadre est un cache " ? Tant par ce qu'il montre que par ses tâches aveugles, l'écran " du réel " apparaît comme une matière esthétique sans équivalent pour l'analyse historique de nos " projections " du monde.