share_book
Envoyer cet article par e-mail

Prison break, la chasse a l'homme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Prison break, la chasse a l'homme

Prison break, la chasse a l'homme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Prison break, la chasse a l'homme"

Je m'appelle Alexander Mahone. Il y a encore trois semaines, j'étais l'un des meilleurs agents spéciaux du FBI, chargé de pourchasser les criminels les plus dangereux à travers les Etats-Unis. Je ne ressentais pas la moindre pitié pour eux. Juste cette haine tenace enfouie au plus profond de moi. Sur ordre de la Maison Blanche, j'ai été dépêché au pénitencier d'État de l'Illinois pour mener la plus grande chasse à l'homme qu'ait connue le pays. Ma mission : retrouver les " Huit de Fox River ". J'allais traquer Michael Scofield et ses complices d'évasion jusqu'à ce que mort s'ensuive, puisque cela était nécessaire. Autant vous prévenir tout de suite : je n'ai pas gagné cette partie. Je suis aujourd'hui un mort-vivant dans la cour boueuse d'un pénitencier du Panama. Mais je ne l'ai pas perdue non plus. Dans la chute vertigineuse qui m'a mené jusqu'à cet enfer, j'ai entraîné plusieurs de mes proies. Certaines sont mortes. Les autres croupissent à mes côtés. Et c'est au fond de cet abîme, entouré par les cris de détenus qui hurlent comme des bêtes sauvages, que je l'admets enfin. Je n'étais pas seulement un chasseur dans cette affaire. J'étais le bras armé d'une effroyable machination.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 380  pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.0cmx22.4cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   M6 Editions Paru le
  • Collection : Novlisation
  • ISBN :  2915127522
  • EAN13 :  9782915127522
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Sérisier

Sériescopie

Les séries ont fait la télévision. Elles ont connu plusieurs " âges d'or ", ont marqué des générations et ont diverti des milliards de téléspectateurs. Elles font rêver ou elles irritent, elles révèlent des talents et assurent des fortunes. Elles sont devenues un phénomène culturel pla...

Voir tous les livres de Pierre Sérisier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Je m'appelle Alexander Mahone. Il y a encore trois semaines, j'étais l'un des meilleurs agents spéciaux du FBI, chargé de pourchasser les criminels les plus dangereux à travers les Etats-Unis. Je ne ressentais pas la moindre pitié pour eux. Juste cette haine tenace enfouie au plus profond de moi. Sur ordre de la Maison Blanche, j'ai été dépêché au pénitencier d'État de l'Illinois pour mener la plus grande chasse à l'homme qu'ait connue le pays. Ma mission : retrouver les " Huit de Fox River ". J'allais traquer Michael Scofield et ses complices d'évasion jusqu'à ce que mort s'ensuive, puisque cela était nécessaire. Autant vous prévenir tout de suite : je n'ai pas gagné cette partie. Je suis aujourd'hui un mort-vivant dans la cour boueuse d'un pénitencier du Panama. Mais je ne l'ai pas perdue non plus. Dans la chute vertigineuse qui m'a mené jusqu'à cet enfer, j'ai entraîné plusieurs de mes proies. Certaines sont mortes. Les autres croupissent à mes côtés. Et c'est au fond de cet abîme, entouré par les cris de détenus qui hurlent comme des bêtes sauvages, que je l'admets enfin. Je n'étais pas seulement un chasseur dans cette affaire. J'étais le bras armé d'une effroyable machination.