share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le der des ders

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le der des ders

Le der des ders

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le der des ders"

Paris, 1919. Revenu du front, le détective René Griffon est contacté par le colonel Fantin de Larsaudière, qui soupçonne sa femme d'avoir un penchant pour les aviateurs de passage dans les quartiers chauds de la capitale. Engagé pour cette banale histoire d'adultère, Griffon s'aperçoit bientôt que les Fantin sont un couple de gros industriels aux intérêts divergents. Il découvre aussi que le colonel a gagné ses galons d'une drôle de façon. Refusant de se laisser manipuler davantage, Griffon choisit de tirer cette affaire au clair coûte que coûte. L'atmosphère du Paris d'après-guerre est rendue dans ses moindres détails, des automobiles aux abattoirs de la Villette, sans omettre les conditions de travail de l'époque : on peut sentir les pavés sous les pieds du narrateur. Ce roman riche en rebondissements laisse un goût amer dans la bouche - cette même amertume que les gens devaient éprouver au lendemain de la boucherie de la Grande Guerre. Peut-être le meilleur roman de Daeninckx. --Nicolas Mesplède --Ce texte fait référence à lédition Poche .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx18.0cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070392813
  • EAN13 :  9782070392810
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Daeninckx Didier

La mort n'oublie personne

Jeune historien, Marc travaille sur la période de la Libération dans le Pas-de-Calais. À Cauchel, il rencontre Jean Ricouart et s'intéresse au parcours peu banal de cet homme pendant la guerre. En 1944, il est manoeuvre dans une usine de réparation de wagons. À 17 ans, entré dans la [....]...

Octobre noir

Une bande dessinée qui, à travers l'histoire d'un jeune homme d'origine algérienne, et de son groupe de rock, nous plonge au coeur du Paris du début des années 60 et des événements du 17 octobre 1961 : la répression sanglante, en plein Paris, par la police française, de la manifestation ...

Mémoire noire : Les enquêtes de l'inspecteur Cadin

Qui oublie ou ignore le passé se condamne à le revivre. Qui refuse d'affronter les vérités de son temps verra tôt ou tard les événements le percuter de plein fouet. Un militant écologiste est retrouvé assassiné sur le chantier d'une centrale nucléaire. Le coupable présumé du meurtre d'u...

Voir tous les livres de Daeninckx Didier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Paris, 1919. Revenu du front, le détective René Griffon est contacté par le colonel Fantin de Larsaudière, qui soupçonne sa femme d'avoir un penchant pour les aviateurs de passage dans les quartiers chauds de la capitale. Engagé pour cette banale histoire d'adultère, Griffon s'aperçoit bientôt que les Fantin sont un couple de gros industriels aux intérêts divergents. Il découvre aussi que le colonel a gagné ses galons d'une drôle de façon. Refusant de se laisser manipuler davantage, Griffon choisit de tirer cette affaire au clair coûte que coûte. L'atmosphère du Paris d'après-guerre est rendue dans ses moindres détails, des automobiles aux abattoirs de la Villette, sans omettre les conditions de travail de l'époque : on peut sentir les pavés sous les pieds du narrateur. Ce roman riche en rebondissements laisse un goût amer dans la bouche - cette même amertume que les gens devaient éprouver au lendemain de la boucherie de la Grande Guerre. Peut-être le meilleur roman de Daeninckx. --Nicolas Mesplède --Ce texte fait référence à lédition Poche .