share_book
Envoyer cet article par e-mail

Lettre ouverte à celui qui critique le soufisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Lettre ouverte à celui qui critique le soufisme

Lettre ouverte à celui qui critique le soufisme

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Lettre ouverte à celui qui critique le soufisme"

Le Shaykh algérien Ahmad al-Alawî (1869-1934) fut l'un des principaux représentants du soufisme nord-africain au XXe siècle. Maître spirituel pour ses disciples, il eut également, au sein de la société algérienne, un rôle plus large de défense du soufisme et de l'Islam traditionnel, face à leurs adversaires internes et externes. C'est dans le cadre des polémiques opposant soufis et milieux réformistes qu'il eut l'occasion d'écrire en 1921 l'épître dont nous présentons la traduction. Servi par une rhétorique efficace et un style incisif, il y réfute une par une les critiques des adversaires du soufisme, et cite la multitude de sources scripturaires (Coran et hadîth) sur lesquelles s'appuie le tasawwuf. Il rapporte également le témoignage favorable au soufisme de nombreuses personnalités historiques de l'Islam. Mais d'une façon plus générale, il oeuvre à rétablir le sens de concepts islamiques essentiels qui ont, parfois, été déformés par l'évolution politico-sociale des sociétés musulmanes. Un peu moins d'un siècle plus tard, les attaques des milieux anti-soufis n'ont rien perdu de leur virulence. Voilà pourquoi cette " lettre ouverte " du Shaykh al-Alawî constitue, pour la pensée musulmane, une véritable oeuvre de salubrité publique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 121  pages
  • Dimensions :  0.7cmx15.0cmx23.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   La Caravane Paru le
  • ISBN :  2951647603
  • EAN13 :  9782951647602
  • Classe Dewey :  297
  • Langue : Français

D'autres livres de Ahmad Al-Alawi

La voie du Taçawwuf

Prix : 110 DH
Lettre ouverte à ceux qui critiquent le soufisme

Un peu moins d'un siècle après sa rédaction, ce traité de défense du soufisme, sur la base du Coran et de l'exemple du Prophète, n'a rien perdu de son mordant. Alors qu'aujourd'hui les intégrismes les plus étroits se développent un peu partout dans le monde, cette "lettre ouverte" du shaykh...

De la révélation : Commentaire ésotérique de la sourate

Que de signes contiennent les cieux et la terre ! Mais les hommes passent à côté et s'en détournent. (Coran, 12, 105). " C'est ainsi que les livres célestes et les récits prophétiques contiennent de nombreuses allusions à l'Unicité pure, mais les âmes ont un penchant pour la terre et s'acc...

Voir tous les livres de Ahmad Al-Alawi

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le Shaykh algérien Ahmad al-Alawî (1869-1934) fut l'un des principaux représentants du soufisme nord-africain au XXe siècle. Maître spirituel pour ses disciples, il eut également, au sein de la société algérienne, un rôle plus large de défense du soufisme et de l'Islam traditionnel, face à leurs adversaires internes et externes. C'est dans le cadre des polémiques opposant soufis et milieux réformistes qu'il eut l'occasion d'écrire en 1921 l'épître dont nous présentons la traduction. Servi par une rhétorique efficace et un style incisif, il y réfute une par une les critiques des adversaires du soufisme, et cite la multitude de sources scripturaires (Coran et hadîth) sur lesquelles s'appuie le tasawwuf. Il rapporte également le témoignage favorable au soufisme de nombreuses personnalités historiques de l'Islam. Mais d'une façon plus générale, il oeuvre à rétablir le sens de concepts islamiques essentiels qui ont, parfois, été déformés par l'évolution politico-sociale des sociétés musulmanes. Un peu moins d'un siècle plus tard, les attaques des milieux anti-soufis n'ont rien perdu de leur virulence. Voilà pourquoi cette " lettre ouverte " du Shaykh al-Alawî constitue, pour la pensée musulmane, une véritable oeuvre de salubrité publique.