share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe des années 1830 à la fin des années 1920 : Etude comparée de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Italie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe des années 1830 à la fin des années 1920 : Etude comparée de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Italie

Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe des années 1830 à la fin des années 1920 : Etude comparée de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Italie

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe des années 1830..."

Entre 1830 et la crise de 1929, en Allemagne comme en France, en Espagne comme en Italie, les campagnes simplifient leurs paysages et leurs structures sociales alors que souffle le capitalisme. Tout semble bouger : l'émancipation des paysans et la libération de la terre distendent les vieux liens de dépendance ; l'équilibre démographique entre villes et campagnes se renverse ; l'exode rural et plus largement la mobilité géographique que stimule la révolution des transports, réduisent le poids des ruraux dans les sociétés nationales et modifient leurs comportements. Les campagnes deviennent de plus en plus agricoles. Dans ce processus, les équilibres traditionnels fondés sur les hiérarchies anciennes éclatent, avec le déclin des notables et l'inscription du plus grand nombre dans les débats politiques à la faveur du suffrage universel. C'est à l'étude des rythmes et des modalités de ce processus d'intégration et de modernisation, variables selon les pays et les régions, que ce livre s'attache dans un effort résolument comparatif, pour chacun des chapitres. En un siècle, l'ouverture des horizons socioculturels et les changements d'échelle conduisent les ruraux à prendre parti dans la vie politique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 266  pages
  • Dimensions :  2.0cmx15.8cmx23.2cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Sedes Paru le
  • Collection : CAPES-Agrégation
  • ISBN :  2718194642
  • EAN13 :  9782718194646
  • Classe Dewey :  901
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jean Vigreux

Le pain, la paix, la liberté : Expériences et territoires du Front Populaire

Publications et travaux sur l'histoire du Front populaire ne manquent pas. L'inscription de l'événement dans la mémoire nationale en tant qu'épisode historique majeur est profonde et multiple. Et si le rapport entre cette histoire et cette mémoire a perdu de sa vivacité, on ne peut s'interdire...

Voir tous les livres de  Jean Vigreux

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Entre 1830 et la crise de 1929, en Allemagne comme en France, en Espagne comme en Italie, les campagnes simplifient leurs paysages et leurs structures sociales alors que souffle le capitalisme. Tout semble bouger : l'émancipation des paysans et la libération de la terre distendent les vieux liens de dépendance ; l'équilibre démographique entre villes et campagnes se renverse ; l'exode rural et plus largement la mobilité géographique que stimule la révolution des transports, réduisent le poids des ruraux dans les sociétés nationales et modifient leurs comportements. Les campagnes deviennent de plus en plus agricoles. Dans ce processus, les équilibres traditionnels fondés sur les hiérarchies anciennes éclatent, avec le déclin des notables et l'inscription du plus grand nombre dans les débats politiques à la faveur du suffrage universel. C'est à l'étude des rythmes et des modalités de ce processus d'intégration et de modernisation, variables selon les pays et les régions, que ce livre s'attache dans un effort résolument comparatif, pour chacun des chapitres. En un siècle, l'ouverture des horizons socioculturels et les changements d'échelle conduisent les ruraux à prendre parti dans la vie politique.