share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pour une théorie des "cas extrêmes" - Aux limites du pouvoir juridictionnel. Droit, politique et philosophie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pour une théorie des "cas extrêmes" - Aux limites du pouvoir juridictionnel. Droit, politique et philosophie

Pour une théorie des "cas extrêmes" - Aux limites du pouvoir juridictionnel. Droit, politique et philosophie

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pour une théorie des "cas extrêmes" - Aux limites du pouvoir..."

Comment juger d'affaires à haute teneur politique ? Le fait que ces cas soient d'une nature " exceptionnelle ", qu'ils résultent d'un contexte de crise politique ou d'un acte réalisé suite à un renversement de régime complexifie l'application des textes existants. Des considérations politiques et morales s'insèrent plus qu'ailleurs dans l'office du juge. Face à cette question constamment renouvelée, moins spéculative et plus ouverte que jamais, on se rabat donc aisément sur les seules philosophies morale ou politique. Cet ouvrage défend a contrario la possibilité d'une théorie juridique du jugement pour une partie au moins de ces cas exceptionnels. Plusieurs théories, comme celle de " cas difficile " proposée par Ronald Dworkin, ont ouvert la discussion. La grande force du concept inédit de " cas extrême ", ici proposé par Gérard Timsit, est de subsumer à lui seul un nombre élevé et délimité de situations que chacun dirait " exceptionnelles " et à haute teneur " politique ". Ce pari des " cas extrêmes " amène, chemin faisant, à reconsidérer plusieurs cas classiques de la théorie du droit pour les assumer ou s'en démarquer. Ce livre met ensuite en perspective la façon dont cette théorie des cas extrêmes se situe dans le champ des théories du droit pour mieux cerner les chantiers juridiques qu'ouvrent les " cas extrêmes ". Pour mieux appréhender, aussi, les jeux inévitables entre droit, politique et philosophie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 96  pages
  • Dimensions :  0.6cmx14.6cmx20.6cm
  • Poids : 1478.7g
  • Editeur :   Editions Rue D'ulm Paru le
  • Collection : RUE D'ULM (EDIT
  • ISBN :  2728803765
  • EAN13 :  9782728803767
  • Classe Dewey :  340.1
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jean-Louis Halpérin

Dictionnaire des grandes oeuvres juridiques

Dans nos sociétés complexes et pluralistes, les interrogations sur le droit sont de plus en plus nombreuses et il est difficile de comprendre les débats qu'elles suscitent - a fortiori d'y prendre part - sans être muni des repères intellectuels permettant de prendre la mesure de leurs enjeux...

Le renouvellement des sciences sociales et juridiques sous la IIIe République : La Faculté de droit de Lyon. Acte de colloque réunies par David ... d Histoire du Droit et de la Pensée Politique

En moins de vingt ans, sous l impulsion de certains civilistes et historiens du droit, la doctrine (sa composition, son rôle politique et social, ses méthodes de travail) est devenue un objet d étude privilégié et loin d avoir épuisé toutes ses potentialités. Le XIXe siècle, auquel l on s ...

Dictionnaire historique des juristes français (XIIe-XXe siècle)

Les 1278 juristes présentés dans ce dictionnaire sont ceux dont les " œuvres " ont le plus marqué ou reflété l'évolution du droit français. Ce sont des commentateurs du droit romain et du droit canonique, des commentateurs de coutumes, de la législation royale et des codifications, professe...

Le droit pénal : La bioéthique en débat

La loi d'orientation et de programmation pour la Sécurité intérieure (LOPPSI), la réforme de l'instruction, les débats récurrents sur les libertés publiques montrent que, dans des sociétés bousculées par les évolutions économiques et sociales, le droit pénal se situe au coeur de l'ident...

Voir tous les livres de  Jean-Louis Halpérin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Comment juger d'affaires à haute teneur politique ? Le fait que ces cas soient d'une nature " exceptionnelle ", qu'ils résultent d'un contexte de crise politique ou d'un acte réalisé suite à un renversement de régime complexifie l'application des textes existants. Des considérations politiques et morales s'insèrent plus qu'ailleurs dans l'office du juge. Face à cette question constamment renouvelée, moins spéculative et plus ouverte que jamais, on se rabat donc aisément sur les seules philosophies morale ou politique. Cet ouvrage défend a contrario la possibilité d'une théorie juridique du jugement pour une partie au moins de ces cas exceptionnels. Plusieurs théories, comme celle de " cas difficile " proposée par Ronald Dworkin, ont ouvert la discussion. La grande force du concept inédit de " cas extrême ", ici proposé par Gérard Timsit, est de subsumer à lui seul un nombre élevé et délimité de situations que chacun dirait " exceptionnelles " et à haute teneur " politique ". Ce pari des " cas extrêmes " amène, chemin faisant, à reconsidérer plusieurs cas classiques de la théorie du droit pour les assumer ou s'en démarquer. Ce livre met ensuite en perspective la façon dont cette théorie des cas extrêmes se situe dans le champ des théories du droit pour mieux cerner les chantiers juridiques qu'ouvrent les " cas extrêmes ". Pour mieux appréhender, aussi, les jeux inévitables entre droit, politique et philosophie.