share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sociologie politique, 4e édition

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sociologie politique, 4e édition

Sociologie politique, 4e édition

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Sociologie politique, 4e édition"

Chacun de nous a un rêve. Chacun de nous porte en lui, comme Platon, sa " République " idéale. Le moment du vote est celui où, caché du reste du monde, le citoyen exprime sa vérité. Tel est en tout cas le fondement de cette formule politique " inventée " il y a 25 siècles, appelée depuis lors " démocratie ". La sociologie s'est donné pour but, dès sa naissance, au XIXe siècle, de découvrir, par-delà les apparences, les réalités de la vie sociale en se fondant sur l'observation des faits. Deux directions récentes de la recherche contemporaine sont particulièrement adaptées à la compréhension du suffrage, et donc des systèmes politiques d'aujourd'hui : - La sociologie des idées qui ne s'attache pas seulement à répertorier les idées politiques qui sont au fondement de la culture politique, mais aussi à en observer la transmission, et à en repérer la trace dans les idéologies contemporaines ; - La sociologie du vote qui analyse les déterminants des opinions, comportements et attitudes politiques des citoyens, notamment les interactions au sein des groupes, en particulier les groupes d'action politique que sont les partis politiques. Ces deux directions correspondent aux deux parties de cet ouvrage. Dans la seconde partie, Catherine Rouvier, auteur dès 1986 d'une thèse sur Gustave Le Bon, père de la psychologie des foules, introduit une dimension trop longtemps ignorée et devenue incontournable, celle d'un électorat qui est aussi un " public " et qui, du fait de l'omniprésence contemporaine des " médias ", est susceptible de réagir comme une " foule " à telle ou telle information. Le dernier chapitre, consacré aux résultats électoraux en France de 1945 à nos jours, et la conclusion, qui commente le " non " au référendum sur la Constitution européenne du 29 mai 2005, illustrent le propos.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 244  pages
  • Dimensions :  1.6cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Lexis Nexis Paru le
  • Collection : Objectif droit cours
  • ISBN :  2711006824
  • EAN13 :  9782711006823
  • Classe Dewey :  306.2
  • Langue : Français

D'autres livres de Catherine Rouvier

Gustave Le Bon, clés et enjeux de la psychologie des foules

Réedition argumentée et enrichie de cet ouvrage majeur de Catherine Rouvier sur Gustave Le Bon, ""père de la psychologie des foules""....

Voir tous les livres de Catherine Rouvier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Chacun de nous a un rêve. Chacun de nous porte en lui, comme Platon, sa " République " idéale. Le moment du vote est celui où, caché du reste du monde, le citoyen exprime sa vérité. Tel est en tout cas le fondement de cette formule politique " inventée " il y a 25 siècles, appelée depuis lors " démocratie ". La sociologie s'est donné pour but, dès sa naissance, au XIXe siècle, de découvrir, par-delà les apparences, les réalités de la vie sociale en se fondant sur l'observation des faits. Deux directions récentes de la recherche contemporaine sont particulièrement adaptées à la compréhension du suffrage, et donc des systèmes politiques d'aujourd'hui : - La sociologie des idées qui ne s'attache pas seulement à répertorier les idées politiques qui sont au fondement de la culture politique, mais aussi à en observer la transmission, et à en repérer la trace dans les idéologies contemporaines ; - La sociologie du vote qui analyse les déterminants des opinions, comportements et attitudes politiques des citoyens, notamment les interactions au sein des groupes, en particulier les groupes d'action politique que sont les partis politiques. Ces deux directions correspondent aux deux parties de cet ouvrage. Dans la seconde partie, Catherine Rouvier, auteur dès 1986 d'une thèse sur Gustave Le Bon, père de la psychologie des foules, introduit une dimension trop longtemps ignorée et devenue incontournable, celle d'un électorat qui est aussi un " public " et qui, du fait de l'omniprésence contemporaine des " médias ", est susceptible de réagir comme une " foule " à telle ou telle information. Le dernier chapitre, consacré aux résultats électoraux en France de 1945 à nos jours, et la conclusion, qui commente le " non " au référendum sur la Constitution européenne du 29 mai 2005, illustrent le propos.