share_book
Envoyer cet article par e-mail

Rue des Degrés

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Rue des Degrés

Rue des Degrés

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Rue des Degrés"

La littérature est une arme. Qui la sert prend parfois le risque majeur: celui de perdre la vie. Dans la nouvelle qui ouvre le recueil, " La couleur du noir ", la fiction - sous la forme d'un manuscrit - met en jeu une page d'histoire peu connue, l'insurrection malgache de 1947, et dévoile du même coup l'ampleur d'une machinerie meurtrière. Le passé n'est jamais qu'un présent réactualisé. Une image - matérielle, ou conservée dans une mémoire individuelle --, un souvenir qu'on croyait oublié suffisent pour changer la façon dont on prend part au monde, dont on décide d'un acte, d'une posture face à un événement, ou de la tisanière dont on engage son destin. Voilà, à travers ces récits brefs, les situations que parcourt le regard de Daeninckx, rebondissant, de façon à la fois résolue et inquiète, entre la pose du révolutionnaire et celle du poète - pour reprendre les mots de Francis Ponge dont il se réclame.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 121  pages
  • Dimensions :  1.2cmx13.8cmx21.6cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Editions Verdier Paru le
  • Collection : LITT FRANCAISE
  • ISBN :  2864326027
  • EAN13 :  9782864326021
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Didier Daeninckx

La mort en dédicace

Deux longues nouvelles sur le même thème, celui des objets maléfiques. Dans la première, La complainte oubliée, c'est un caméscope qui porte la mort : ceux qu'il emprisonne dans sa mémoire numérique ne tardent pas à perdre la vie. Son propriétaire voit disparaître la femme qu'il aime, et ...

Prix : 51 DH
Cannibale

Paris 1931, l'Exposition coloniale. Quelques jours avant l'inauguration officielle, empoisonnés ou victimes d'une nourriture inadaptée, tous les crocodiles du marigot meurent d'un coup. Une solution est négociée par les organisateurs afin de remédier à la catastrophe. Le cirque Höffner de ...

Prix : 49 DH

Camarades de classe

La narratrice, Dominique, travaille dans la publicité. Son mari, François, est miné par la perspective d'un possible licenciement. Un jour, un ancien ami de lycée tente de renouer le contact grâce au site Internet "camarades- de classe.com ". Dominique répond à l'insu de son mari et sollicite...

Prix : 59 DH
Galadio

Allemagne, années trente. Ulrich est un adolescent de Duisbourg comme les autres. A un détail près : sa peau est noire... Son père, un soldat africain, est venu en Allemagne avec les troupes françaises d'occupation chargées de veiller à l'application du traité de Versailles. Il est reparti ...

Prix : 184 DH

Voir tous les livres de Didier Daeninckx

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La littérature est une arme. Qui la sert prend parfois le risque majeur: celui de perdre la vie. Dans la nouvelle qui ouvre le recueil, " La couleur du noir ", la fiction - sous la forme d'un manuscrit - met en jeu une page d'histoire peu connue, l'insurrection malgache de 1947, et dévoile du même coup l'ampleur d'une machinerie meurtrière. Le passé n'est jamais qu'un présent réactualisé. Une image - matérielle, ou conservée dans une mémoire individuelle --, un souvenir qu'on croyait oublié suffisent pour changer la façon dont on prend part au monde, dont on décide d'un acte, d'une posture face à un événement, ou de la tisanière dont on engage son destin. Voilà, à travers ces récits brefs, les situations que parcourt le regard de Daeninckx, rebondissant, de façon à la fois résolue et inquiète, entre la pose du révolutionnaire et celle du poète - pour reprendre les mots de Francis Ponge dont il se réclame.