share_book
Envoyer cet article par e-mail

Omaha : 6 juin 1944

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Omaha : 6 juin 1944

Omaha : 6 juin 1944

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Omaha : 6 juin 1944"

S'il est un endroit où le Débarquement a failli échouer, c'est bien sur la plage d'Omaha, bientôt surnommée « The Beach of blood ». Christophe Prime, dans l'esprit de la collection L'Histoire en batailles, nous reconstitue minute par minute, dans les deux camps, le déroulement du terrible débarquement d'Omaha Beach le 6 juin 1944. L'endroit choisi n'était pas idéal pour un assaut et présentait bien des risques, mais il était le seul possible entre le secteur britannique Gold, à l'est, et Utah Beach, la seconde plage américaine, à l'ouest. Débarquant à 6h30, les premières vagues de soldats, accueillies par un feu nourri, sont clouées sur la plage. Les conditions météorologiques et la mauvaise visibilité ont rendu inefficaces les bombardements aériens de la nuit. Les défenses allemandes sèment la mort dans les rangs des assaillants. Comble de malchance, les chars amphibies ont presque tous sombré avant d'atteindre la côte, privant ainsi les fantassins d'un indispensable appui d'artillerie. Au fil des heures, la situation ne cesse d'empirer. La plage, de plus en plus réduite du fait de la marée montante, s'encombre de cadavres roulés par les flots et d'innombrables blessés. Après un calvaire de plusieurs heures, la situation évolue enfin en la faveur des soldats américains. A force d'énergie et de courage, les Gi's parviennent en fin de matinée à escalader l'escarpement et à s'infiltrer par petits groupes sur le plateau pour prendre à revers un ennemi dont la résistance commence à faiblir. Au soir du jour J, l'opération, très mal engagée, s'achève néanmoins finalement par un succès. Mais le prix à payer pour conquérir ces quelques kilomètres de plage est effroyable. Les pertes s'élèvent à plus de trois mille hommes (quinze fois plus que sur Utah Beach), dont officiellement un millier de morts. Christophe Prime, dans ce court et haletant récit, permet au lecteur de mieux comprendre les enjeux et le déroulement de ces opérations.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 200  pages
  • Dimensions :  1.8cmx13.0cmx19.8cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Tallandier Paru le
  • Collection : L'histoire en batailles
  • ISBN :  2847347232
  • EAN13 :  9782847347234
  • Classe Dewey :  940
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

S'il est un endroit où le Débarquement a failli échouer, c'est bien sur la plage d'Omaha, bientôt surnommée « The Beach of blood ». Christophe Prime, dans l'esprit de la collection L'Histoire en batailles, nous reconstitue minute par minute, dans les deux camps, le déroulement du terrible débarquement d'Omaha Beach le 6 juin 1944. L'endroit choisi n'était pas idéal pour un assaut et présentait bien des risques, mais il était le seul possible entre le secteur britannique Gold, à l'est, et Utah Beach, la seconde plage américaine, à l'ouest. Débarquant à 6h30, les premières vagues de soldats, accueillies par un feu nourri, sont clouées sur la plage. Les conditions météorologiques et la mauvaise visibilité ont rendu inefficaces les bombardements aériens de la nuit. Les défenses allemandes sèment la mort dans les rangs des assaillants. Comble de malchance, les chars amphibies ont presque tous sombré avant d'atteindre la côte, privant ainsi les fantassins d'un indispensable appui d'artillerie. Au fil des heures, la situation ne cesse d'empirer. La plage, de plus en plus réduite du fait de la marée montante, s'encombre de cadavres roulés par les flots et d'innombrables blessés. Après un calvaire de plusieurs heures, la situation évolue enfin en la faveur des soldats américains. A force d'énergie et de courage, les Gi's parviennent en fin de matinée à escalader l'escarpement et à s'infiltrer par petits groupes sur le plateau pour prendre à revers un ennemi dont la résistance commence à faiblir. Au soir du jour J, l'opération, très mal engagée, s'achève néanmoins finalement par un succès. Mais le prix à payer pour conquérir ces quelques kilomètres de plage est effroyable. Les pertes s'élèvent à plus de trois mille hommes (quinze fois plus que sur Utah Beach), dont officiellement un millier de morts. Christophe Prime, dans ce court et haletant récit, permet au lecteur de mieux comprendre les enjeux et le déroulement de ces opérations.