share_book
Envoyer cet article par e-mail

La part du Diable : Précis de subversion postmoderne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La part du Diable : Précis de subversion postmoderne

La part du Diable : Précis de subversion postmoderne

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La part du Diable : Précis de subversion postmoderne"

Nos sociétés sont dominées aujourd'hui par une morale bien pensante, inspirée par la pensée critique qui décide à notre place de ce qui est bien ou mal et fixe des limites strictes à ce que l'on peut accepter. Ce nouvel ordre moral repose sur une dénégation du mal et de ce qu'il peut apporter. Michel Maffesoli, dans sa Petite épistémologie du mal, plaide au contraire pour que nous accordions aux manifestations multiples de ce mal toute leur place en les accueillant de manière à le banaliser et à le rendre ainsi inoffensif. Ménager des espaces où ce que nous qualifions de mal ou d'excessif - la banlieue, la techno, l'hystérie - ait sa part dans notre monde nous permettra de maîtriser ces explosions beaucoup plus brutales et spectaculaires que sont la violence extrême et le terrorisme. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 252  pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.2cmx17.8cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : Champs sciences humaines
  • ISBN :  2080800973
  • EAN13 :  9782080800978
  • Classe Dewey :  111.84
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Maffesoli

Le réenchantement du monde

Quand on observe tous les phénomènes de violence dont l'actualité n'est pas avare, quand on voit les valeurs sociales traditionnelles perdre de leur force, ou les diverses autorités politiques, intellectuelles, journalistiques être tournées en dérision, on peut se poser la question : [.......

Sarkologies

« Pourquoi tant de haine ? Tant d'hystérie ? Pourquoi ses détracteurs, au lieu d'opposer aux discours du président Sarkozy, à ses actes de gouvernement, leur propre programme, au moins une évaluation raisonnée du sien, en reviennent-ils toujours aux attaques ad hominem, aux injures, aux [....

République des bons sentiments et autres écrits de combat (La)

Comme le notait Chateaubriand, il est fréquent de prendre pour conspiration politique ce qui n'est que le malaise de tous ou lutte de l'ancienne société avec la nouvelle, combat de la décrépitude des vielles institutions contre l'énergie des jeunes générations . Nous sommes en un de ces mome...

Voir tous les livres de Michel Maffesoli

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Nos sociétés sont dominées aujourd'hui par une morale bien pensante, inspirée par la pensée critique qui décide à notre place de ce qui est bien ou mal et fixe des limites strictes à ce que l'on peut accepter. Ce nouvel ordre moral repose sur une dénégation du mal et de ce qu'il peut apporter. Michel Maffesoli, dans sa Petite épistémologie du mal, plaide au contraire pour que nous accordions aux manifestations multiples de ce mal toute leur place en les accueillant de manière à le banaliser et à le rendre ainsi inoffensif. Ménager des espaces où ce que nous qualifions de mal ou d'excessif - la banlieue, la techno, l'hystérie - ait sa part dans notre monde nous permettra de maîtriser ces explosions beaucoup plus brutales et spectaculaires que sont la violence extrême et le terrorisme. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.