share_book
Envoyer cet article par e-mail

Van Gogh Le soleil en face

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Van Gogh Le soleil en face

Van Gogh Le soleil en face

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Van Gogh Le soleil en face"

Une tombe dans un cimetière de l'Ile-de-France:" Vincent Willem Van Gogh, né à Groot-Zundert (Hollande) le 30 mars 1853, mort à Auvers-sur-Oise (France) le 29 juillet 1890." Ces seules informations laconiques pourraient faire réapparaître la vie de Vincent, celle du pasteur qu'il aurait voulu être, comme son père, comme son grand-père, celle de l'errant qu'il a été, à Bruxelles, Amsterdam, La Haye, à Paris, Arles et Saint-Rémy-de-Provence, à Auvers enfin. Mais là n'est pas l'essentiel. Au-delà d'un récit de doutes, de mécomptes, de misères, de maladies, de solitude, d'exil et de crises... l'univers de Vincent, c'est la peinture. A elle seule il a voué sa vie parce que c'est par elle et pour elle qu'il a lutté contre tous et contre lui-même. Inlassablement, il peignit le soleil. Jusqu'à la fin. Jusqu'au suicide. C'est à la réalité qu'est la peinture que Pascal Bonafoux veut conduire, toujours.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 175  pages
  • Dimensions :  1.2cmx12.4cmx18.6cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Découvertes arts
  • ISBN :  2070395715
  • EAN13 :  9782070395712
  • Classe Dewey :  759.9492
  • Langue : Français

D'autres livres de Pascal Bonafoux

Van Gogh, le soleil en face

L'exil, la solitude, la misère. Et la peinture. C'est à elle seule que Vincent voue sa vie. C'est par elle, pour elle qu'il lutte contre tous et contre lui-même. C'est elle qui l'abat et le sauve. La peinture est l'absolu et l'au-delà de l'absolu, de la folie et de la faim. Vincent Van Gogh, mar...

Moi Je, par soi-même, L'Autoportrait au XXe siècle

Honneur à la frénésie ! Passion d'une vie, L'Autoportrait au XXe siècle, que dresse Pascal Bonafoux pour cette maîtresse de l'édition d art qu'est Diane de Selliers, est un fabuleux récit de vérité. --Dominique Legrand, Le Soir...

Monet (1840-1926)

Né en 1840 à Paris rue Laffitte, la célèbre rue des marchands de tableaux, élevé au Havre, au bord de la mer qu'il chérira tant, Monet adolescent s'exerce au crayon quand il fait la rencontre déterminante d'Eugène Boudin, qui devient bientôt le maître à penser du jeune artiste. Désormai...

Voir tous les livres de Pascal Bonafoux

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Une tombe dans un cimetière de l'Ile-de-France:" Vincent Willem Van Gogh, né à Groot-Zundert (Hollande) le 30 mars 1853, mort à Auvers-sur-Oise (France) le 29 juillet 1890." Ces seules informations laconiques pourraient faire réapparaître la vie de Vincent, celle du pasteur qu'il aurait voulu être, comme son père, comme son grand-père, celle de l'errant qu'il a été, à Bruxelles, Amsterdam, La Haye, à Paris, Arles et Saint-Rémy-de-Provence, à Auvers enfin. Mais là n'est pas l'essentiel. Au-delà d'un récit de doutes, de mécomptes, de misères, de maladies, de solitude, d'exil et de crises... l'univers de Vincent, c'est la peinture. A elle seule il a voué sa vie parce que c'est par elle et pour elle qu'il a lutté contre tous et contre lui-même. Inlassablement, il peignit le soleil. Jusqu'à la fin. Jusqu'au suicide. C'est à la réalité qu'est la peinture que Pascal Bonafoux veut conduire, toujours.