share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le roman comme laboratoire : De la connaissance littéraire à l'imagination sociologique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le roman comme laboratoire : De la connaissance littéraire à l'imagination sociologique

Le roman comme laboratoire : De la connaissance littéraire à l'imagination sociologique

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le roman comme laboratoire : De la connaissance littéraire à l'imagination sociologique"

    La compréhension du monde contemporain ne peut pas se faire en tournant le dos à la production artistique de son époque. Mais alors qu'au XIXe siècle, le roman réaliste et la sociologie naissante se sont naturellement inspirés, la conversation entre sciences sociales et littérature s'est progressivement brouillée et affaiblie. Ce processus est même devenu extrême en France, où une critique, inlassablement reprise depuis des années, a décrété la production romanesque actuelle comme désocialisée, insignifiante et enfermée dans les arcanes du moi. Ce livre est animé par une toute autre conviction, celle que certaines oeuvres recèlent, à condition de bien savoir les lire, des sources majeures pour la compréhension de notre époque. En s'appuyant sur l'analyse de 200 romans, signés par 20 écrivains français contemporains, tous vivants et en pleine activité, il permet de comprendre comment le roman reste une source privilégiée de connaissance et d'imagination pour les sciences sociales. Une démonstration est faite : le roman est toujours un laboratoire pour étudier la modernité, les individus, les situations et le monde. Non seulement en montrant les limites de certaines formes de saisissement sociologique (personnage social, rôles, intrigues...), mais surtout en permettant de fabriquer de nouveaux outils d'analyse et d'interprétation. Cet ouvrage, sans équivalent, est la première étude sociologique d'envergure de la production romanesque française actuelle.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 373  pages
    • Dimensions :  2.2cmx16.0cmx24.0cm
    • Poids : 680.4g
    • Editeur :   Presses Universitaires Du Septentrion Paru le
    • Collection : Le regard sociologique
    • ISBN :  2757400967
    • EAN13 :  9782757400968
    • Classe Dewey :  800
    • Langue : Français

    D'autres livres de  Danilo Martuccelli

    Les Sociologies de l'Individu

    Depuis l'entrée dans la modernité à la fin du XIXe siècle, et surtout depuis les années 1960, les individus doivent s'émanciper des liens hérités et faire la preuve de leurs qualités personnelles. La force de ce processus d'individualisation questionne bien des manières habituelles de [...

    Voir tous les livres de  Danilo Martuccelli

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    La compréhension du monde contemporain ne peut pas se faire en tournant le dos à la production artistique de son époque. Mais alors qu'au XIXe siècle, le roman réaliste et la sociologie naissante se sont naturellement inspirés, la conversation entre sciences sociales et littérature s'est progressivement brouillée et affaiblie. Ce processus est même devenu extrême en France, où une critique, inlassablement reprise depuis des années, a décrété la production romanesque actuelle comme désocialisée, insignifiante et enfermée dans les arcanes du moi. Ce livre est animé par une toute autre conviction, celle que certaines oeuvres recèlent, à condition de bien savoir les lire, des sources majeures pour la compréhension de notre époque. En s'appuyant sur l'analyse de 200 romans, signés par 20 écrivains français contemporains, tous vivants et en pleine activité, il permet de comprendre comment le roman reste une source privilégiée de connaissance et d'imagination pour les sciences sociales. Une démonstration est faite : le roman est toujours un laboratoire pour étudier la modernité, les individus, les situations et le monde. Non seulement en montrant les limites de certaines formes de saisissement sociologique (personnage social, rôles, intrigues...), mais surtout en permettant de fabriquer de nouveaux outils d'analyse et d'interprétation. Cet ouvrage, sans équivalent, est la première étude sociologique d'envergure de la production romanesque française actuelle.