share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ca Swing

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ca Swing

Ca Swing

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ca Swing"

Un type capable de dessiner un chanteur d'opéra en train de scier un arbre tout en éternuant ne peut pas être foncièrement mauvais, si ? En plus, Edika est capable de beaucoup d'autres choses encore – même si elles ne sont pas toutes recommandables, ni racontables. Un type formidable, cet Edika. Par exemple, grâce à lui, on sait désormais qu'il suffit de tourner d'un coup sec les pages du Figaro Madame pour couvrir les bruits gênants et inconvenants des borborygmes d'estomac dans la salle d'attente d'un médecin. Fou, non ? Edika est "planchiste". Si vous préférez, il dessine des planches de bandes dessinées dans les pages du mensuel Fouloude Gloziol (Fluide glacial, pour les initiés). C'est bien connu, il n'y a pas de sot métier. Mais parfois, tout de même, en lisant ses histoires abracadabrantes, on se pose la question. Avec lui, le mot "délirant" paraît soudain bien faible. Ses personnages sont outranciers, excessifs, inconvenants, scatologiques et tout ce que vous voudrez. Surtout, ils sont furieusement drôles. Edika, c'est une sorte de Gotlib passé à la moulinette du mauvais goût et de l'esprit "trash". Plutôt réjouissant, non ? Et tant pis si sa famille Bronsky et son chat Clarke Gaybeul heurtent quelque peu la morale et le bon goût : au moins, le lecteur se paie une énorme tranche de rigolade… --Philippe Actère

Détails sur le produit

  • Reliure : Cartonné
  • 51  pages
  • Dimensions :  0.8cmx22.2cmx28.2cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Fluide Glacial 
  • Collection : Les albums Fluide glacial
  • ISBN :  2858152977
  • EAN13 :  9782858152971
  • Classe Dewey :  741.5
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un type capable de dessiner un chanteur d'opéra en train de scier un arbre tout en éternuant ne peut pas être foncièrement mauvais, si ? En plus, Edika est capable de beaucoup d'autres choses encore – même si elles ne sont pas toutes recommandables, ni racontables. Un type formidable, cet Edika. Par exemple, grâce à lui, on sait désormais qu'il suffit de tourner d'un coup sec les pages du Figaro Madame pour couvrir les bruits gênants et inconvenants des borborygmes d'estomac dans la salle d'attente d'un médecin. Fou, non ? Edika est "planchiste". Si vous préférez, il dessine des planches de bandes dessinées dans les pages du mensuel Fouloude Gloziol (Fluide glacial, pour les initiés). C'est bien connu, il n'y a pas de sot métier. Mais parfois, tout de même, en lisant ses histoires abracadabrantes, on se pose la question. Avec lui, le mot "délirant" paraît soudain bien faible. Ses personnages sont outranciers, excessifs, inconvenants, scatologiques et tout ce que vous voudrez. Surtout, ils sont furieusement drôles. Edika, c'est une sorte de Gotlib passé à la moulinette du mauvais goût et de l'esprit "trash". Plutôt réjouissant, non ? Et tant pis si sa famille Bronsky et son chat Clarke Gaybeul heurtent quelque peu la morale et le bon goût : au moins, le lecteur se paie une énorme tranche de rigolade… --Philippe Actère