share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tous à Matha, Tome 2 :

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tous à Matha, Tome 2 :

Tous à Matha, Tome 2 :

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Tous à Matha, Tome 2 :"

Quelques mois seulement après la parution de la première partie, unanimement saluée par la presse, voici la conclusion de ce diptyque nostalgique. Hymne aux copains, à la musique, aux bagarres, aux filles, à la jeunesse quoi, Tous à Matha est le récit tendre et subtil d'un amour fragile d'adolescence. Jean-C. Denis joue avec son sens inégalé du récit intimiste. Été 1967, en vacances dans l'île d'Oléron, Antoine, 16 ans, a quitté dès le premier jour de leur arrivée ses parents, pour rejoindre ses copains, dans un camping voisin, à Matha. La bande des Parisiens, comme l'appellent les autochtones, organise sa vie estivale, entre la musique, la plage, et les nuits au Rayon Vert, la boîte de nuit du coin. Avec Christelle, Antoine démarre une discrète et pudique aventure amoureuse... N'ayant plus un sous, il retourne voir ses parents. Il est spécialement bien accueilli par son père qui ne veut plus jamais le revoir... Sa mère lui donne en douce quelque argent et le prévient qu'ils rentrent sur Paris le lundi suivant. Allez, encore six jours de liberté ! Pourtant une sourde menace inquiète la petite bande: Danny est recherché par les «matafs», de jeunes marins pêcheurs du coin. Faut dire qu'en se défendant, lors déjà d'une première bagarre, il a cassé la jambe et le poignet d'un des leurs, qui est à l'hosto maintenant. Une nuit, dans les dunes, il fallait s'y attendre, ils se retrouvent face à face pour la grande revanche. Il y a ceux qui foncent, ceux qui s'éclipsent. La rixe prend fin grâce, pour une fois, à une des impressionnantes crises d'épilepsie de Danny. Le lendemain, ils jouent aux bravaches, mais tout le monde a la trouille. «Le camping est devenu un vrai camp de réfugiés. Ils n'en sortent pratiquement plus, que pour aller à la plage, aux heures où il y a le plus de monde». Dans Tous à Matha, dont les couleurs et le décor évoquent irrésistiblement l'ambiance de Quelques mois à l'Amélie, Jean-Claude Denis met en scène cette période de la vie si particulière qu'est l'adolescence. L'âge des premiers émois et des virées avec les copains, de ce désir fou de liberté qui vous prend au corps et ne vous lâche plus. Mais aussi l'âge de la frustration. Frustration amoureuse, car rien n'est jamais simple avec les filles pour un garçon de seize ans. Frustration familiale quand on ne cesse de se heurter aux parents.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 64  pages
  • Dimensions :  1.2cmx21.8cmx29.2cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Gallisol Paru le
  • Collection : BAND DESS ADULT
  • ISBN :  2754803416
  • EAN13 :  9782754803410
  • Classe Dewey :  806
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-C. Denis

Zone blanche

Il y a un homme et une femme, mais est-ce vraiment une histoire d'amour ? On y souffre d'électrosensibilité, mais est-ce bien un récit écologique ? Il y a un chat, mais peut-on dire que c'est une histoire de chats ? Il y a des meurtres et des policiers, mais est-ce un polar pour autant ? Alo...

Voir tous les livres de Jean-C. Denis

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quelques mois seulement après la parution de la première partie, unanimement saluée par la presse, voici la conclusion de ce diptyque nostalgique. Hymne aux copains, à la musique, aux bagarres, aux filles, à la jeunesse quoi, Tous à Matha est le récit tendre et subtil d'un amour fragile d'adolescence. Jean-C. Denis joue avec son sens inégalé du récit intimiste. Été 1967, en vacances dans l'île d'Oléron, Antoine, 16 ans, a quitté dès le premier jour de leur arrivée ses parents, pour rejoindre ses copains, dans un camping voisin, à Matha. La bande des Parisiens, comme l'appellent les autochtones, organise sa vie estivale, entre la musique, la plage, et les nuits au Rayon Vert, la boîte de nuit du coin. Avec Christelle, Antoine démarre une discrète et pudique aventure amoureuse... N'ayant plus un sous, il retourne voir ses parents. Il est spécialement bien accueilli par son père qui ne veut plus jamais le revoir... Sa mère lui donne en douce quelque argent et le prévient qu'ils rentrent sur Paris le lundi suivant. Allez, encore six jours de liberté ! Pourtant une sourde menace inquiète la petite bande: Danny est recherché par les «matafs», de jeunes marins pêcheurs du coin. Faut dire qu'en se défendant, lors déjà d'une première bagarre, il a cassé la jambe et le poignet d'un des leurs, qui est à l'hosto maintenant. Une nuit, dans les dunes, il fallait s'y attendre, ils se retrouvent face à face pour la grande revanche. Il y a ceux qui foncent, ceux qui s'éclipsent. La rixe prend fin grâce, pour une fois, à une des impressionnantes crises d'épilepsie de Danny. Le lendemain, ils jouent aux bravaches, mais tout le monde a la trouille. «Le camping est devenu un vrai camp de réfugiés. Ils n'en sortent pratiquement plus, que pour aller à la plage, aux heures où il y a le plus de monde». Dans Tous à Matha, dont les couleurs et le décor évoquent irrésistiblement l'ambiance de Quelques mois à l'Amélie, Jean-Claude Denis met en scène cette période de la vie si particulière qu'est l'adolescence. L'âge des premiers émois et des virées avec les copains, de ce désir fou de liberté qui vous prend au corps et ne vous lâche plus. Mais aussi l'âge de la frustration. Frustration amoureuse, car rien n'est jamais simple avec les filles pour un garçon de seize ans. Frustration familiale quand on ne cesse de se heurter aux parents.