share_book
Envoyer cet article par e-mail

La crise du symbolisme religieux

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La crise du symbolisme religieux

La crise du symbolisme religieux

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La crise du symbolisme religieux"

    Dans cette nouvelle édition, revue, augmentée et mise à jour, de son ouvrage de référence, La crise du symbolisme religieux, Jean Borella retrace le combat que mène depuis plus de trois cents ans une certaine pensée philosophique moderne contre l'âme religieuse de l'humanité. L'enjeu de ce combat, c'est le champ du symbolisme sacré, car la religion n'offre de prise que celle des formes - sensibles ou intellectuelles - qui l'expriment et la font exister culturellement. Aussi l'auteur s'attache-t-il à suivre le travail de déconstruction du symbole tel que l'a réalisé l'histoire de la pensée européenne. À l'herméneutique traditionnelle des symboles sacrés, la raison philosophique a opposé une herméneutique démystifiante de la conscience religieuse : le sens des symboles n'est pas celui qu'on croyait parce que la conscience religieuse ne sait pas ce qu'elle dit. Après avoir mis en évidence la visée réductionniste et les contradictions internes d'une telle entreprise de subversion du sens et de neutralisation du fait religieux, l'auteur établit l'essentielle conjonction du logos et du mythos, et conclut à la nécessaire reconnaissance du symbolisme religieux, car nul ne peut extirper le sacré de l'âme humaine sans la détruire. En restaurant la légitimité d'une intellectualité symbolique et sacrée, Jean Borella jette les bases d'une nécessaire métaphysique de la culture et, dans l'esprit du pape Benoît XVI, récuse le divorce de la raison et de la foi en rendant manifeste l'ouverture native de l'intelligence à la lumière salvatrice du symbole.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 382  pages
    • Dimensions :  3.0cmx15.4cmx24.0cm
    • Poids : 480.8g
    • Editeur :   L'harmattan Paru le
    • Collection : Théôria
    • ISBN :  2296075088
    • EAN13 :  9782296075085
    • Classe Dewey :  113
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jean Borella

    Problèmes de gnose

    Depuis une trentaine d'années, des amateurs d'orthodoxie dénoncent Jean Borella comme un partisan de la plus pernicieuse des hérésies chrétiennes : la " gnose ". Il répond ici à ses détracteurs, non pour réfuter leurs vaines accusations, mais pour mettre sous les yeux des lecteurs les pièc...

    Voir tous les livres de Jean Borella

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Dans cette nouvelle édition, revue, augmentée et mise à jour, de son ouvrage de référence, La crise du symbolisme religieux, Jean Borella retrace le combat que mène depuis plus de trois cents ans une certaine pensée philosophique moderne contre l'âme religieuse de l'humanité. L'enjeu de ce combat, c'est le champ du symbolisme sacré, car la religion n'offre de prise que celle des formes - sensibles ou intellectuelles - qui l'expriment et la font exister culturellement. Aussi l'auteur s'attache-t-il à suivre le travail de déconstruction du symbole tel que l'a réalisé l'histoire de la pensée européenne. À l'herméneutique traditionnelle des symboles sacrés, la raison philosophique a opposé une herméneutique démystifiante de la conscience religieuse : le sens des symboles n'est pas celui qu'on croyait parce que la conscience religieuse ne sait pas ce qu'elle dit. Après avoir mis en évidence la visée réductionniste et les contradictions internes d'une telle entreprise de subversion du sens et de neutralisation du fait religieux, l'auteur établit l'essentielle conjonction du logos et du mythos, et conclut à la nécessaire reconnaissance du symbolisme religieux, car nul ne peut extirper le sacré de l'âme humaine sans la détruire. En restaurant la légitimité d'une intellectualité symbolique et sacrée, Jean Borella jette les bases d'une nécessaire métaphysique de la culture et, dans l'esprit du pape Benoît XVI, récuse le divorce de la raison et de la foi en rendant manifeste l'ouverture native de l'intelligence à la lumière salvatrice du symbole.