share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Invisible Collège : La Royal Society, la franc-maçonnerie et la naissance de la science moderne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Invisible Collège : La Royal Society, la franc-maçonnerie et la naissance de la science moderne

L'Invisible Collège : La Royal Society, la franc-maçonnerie et la naissance de la science moderne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Invisible Collège : La Royal Society, la franc-maçonnerie et la naissance de..."

En 1660, quelques mois après la Restauration de Charles II, un groupe de douze hommes, dont Robert Boyle et Christopher Wren, se réunirent à Londres pour créer une société destinée à étudier les mécanismes de la nature. A une époque où la superstition et la magie gouvernaient la raison. où le dogme répressif de la foi chrétienne réduisait au silence nombre d'individus et où les loyautés d'après-guerre ruinaient les carrières, ces hommes interdirent les discussions religieuses et politiques au cours de leurs réunions. La Royal Society - la Société royale de Londres - était née et, avec elle, la science expérimentale moderne. Cette situation paraît assez improbable, mais le fait que les membres fondateurs de la Royal Society fussent issus des deux camps d'une guerre civile brutale rend son origine d'autant plus étonnante. Le Collège invisible est l'étude fascinante du turbulent contexte politique, économique et religieux dans lequel est née la Royal Society - l'époque de la guerre contre les Néerlandais, de la Grande peste et du Grand incendie de Londres. Plus particulièrement, cet ouvrage unique révèle les desseins cachés d'un homme, Sir Robert Moray, le moteur de cette société érudite, bien qu'il ne fût pas lui-même scientifique, mais le premier franc-maçon spéculatif historique. En se fondant sur son expérience approfondie d'une autre organisation qu'il connaissait bien et sur les principes sur lesquelles cette dernière était fondée, Moray fut en mesure de structurer et de trouver des financements pour la Royal Society. Précisément, cette autre organisation - l'" invisible Collège ", comme l'appelait Boyle - est aujourd'hui connue sous le nom de Franc-maçonnerie. Le Collège Invisible va vous permettre de découvrir ou redécouvrir nombre des événements clés de cette période troublée et il vous montrera comment la Franc-maçonnerie, soutenue par le roi Charles II d'Angleterre, fut la force motrice derrière la naissance de la science moderne, sous le couvert de la Royal Society.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 360  pages
  • Dimensions :  2.6cmx16.0cmx23.8cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Dervy Paru le
  • Collection : FM (CONTROVERSE
  • ISBN :  284454309X
  • EAN13 :  9782844543097
  • Classe Dewey :  366
  • Langue : Français

D'autres livres de Robert Lomas

Tourner la clé d'Hiram : Rendre visible les ténèbres

Qu'est-ce que la franc-maçonnerie ? A quoi servent les rituels ? Quel est leur sens ? Sont-ils seulement des mises en scène cherchant à frapper les esprits ou des vecteurs transmettant une connaissance cachée ? Ces questions, Robert Lomas a commencé à se les poser dès son entrée en maçonner...

Voir tous les livres de Robert Lomas

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

En 1660, quelques mois après la Restauration de Charles II, un groupe de douze hommes, dont Robert Boyle et Christopher Wren, se réunirent à Londres pour créer une société destinée à étudier les mécanismes de la nature. A une époque où la superstition et la magie gouvernaient la raison. où le dogme répressif de la foi chrétienne réduisait au silence nombre d'individus et où les loyautés d'après-guerre ruinaient les carrières, ces hommes interdirent les discussions religieuses et politiques au cours de leurs réunions. La Royal Society - la Société royale de Londres - était née et, avec elle, la science expérimentale moderne. Cette situation paraît assez improbable, mais le fait que les membres fondateurs de la Royal Society fussent issus des deux camps d'une guerre civile brutale rend son origine d'autant plus étonnante. Le Collège invisible est l'étude fascinante du turbulent contexte politique, économique et religieux dans lequel est née la Royal Society - l'époque de la guerre contre les Néerlandais, de la Grande peste et du Grand incendie de Londres. Plus particulièrement, cet ouvrage unique révèle les desseins cachés d'un homme, Sir Robert Moray, le moteur de cette société érudite, bien qu'il ne fût pas lui-même scientifique, mais le premier franc-maçon spéculatif historique. En se fondant sur son expérience approfondie d'une autre organisation qu'il connaissait bien et sur les principes sur lesquelles cette dernière était fondée, Moray fut en mesure de structurer et de trouver des financements pour la Royal Society. Précisément, cette autre organisation - l'" invisible Collège ", comme l'appelait Boyle - est aujourd'hui connue sous le nom de Franc-maçonnerie. Le Collège Invisible va vous permettre de découvrir ou redécouvrir nombre des événements clés de cette période troublée et il vous montrera comment la Franc-maçonnerie, soutenue par le roi Charles II d'Angleterre, fut la force motrice derrière la naissance de la science moderne, sous le couvert de la Royal Society.