share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sympathy for the Devil - Entretien avec Monte Hellman

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sympathy for the Devil - Entretien avec Monte Hellman

Sympathy for the Devil - Entretien avec Monte Hellman

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Sympathy for the Devil - Entretien avec Monte Hellman"

EXTRAIT : Extrait : Mon expérience sur le tournage de Macadam à deux voies est celle que j'ai sur tous mes films : tout se passe dans ma tête. Ce qui arrive autour se situe hors de ma vue et me dépasse. Il se passait beaucoup de choses en coulisses sur le tournage, beaucoup d'intrigues entre les membres de l'équipe. Comme sur le tournage de Road to Nowhere. Comme sur le tournage de tous les films. Ce n'est pas mon affaire. Ma seule affaire est de réaliser le film. Des années plus tard, je lis des récits de ce qui s'est passé : première nouvelle ! Je n'en étais pas conscient. Je me contentais de faire un film. Les choses ne se passent pas sous mes yeux, et je ne suis pas du genre à colporter les ragots. --http://capricci.fr/editions.php?id_edition=486&type=1

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 192  pages
  • Dimensions :  1.8cmx12.2cmx18.8cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Capricci Editions Paru le
  • ISBN :  2918040274
  • EAN13 :  9782918040279
  • Classe Dewey :  790
  • Langue : Français

D'autres livres de Emmanuel Burdeau

Vincente Minnelli

[Le festival du film de] Locarno porte aussi une tradition de grande rétrospective : cette année, Vincente Minnelli, dont l´intégrale s'accompagne d'une monographie écrite par Emmanuel Burdeau (éditée par Capricci), qui sort le personnage du cliché du metteur en scène de comédie musicale (...

Notre alpin quotidien - Entretien avec Luc Moullet

Emmanuel Burdeau et Jean Narboni ont longuement interviewé Luc Moullet. Comment vendre un film sur son titre, comment attendrir Jean-Luc Godard, pourquoi la barbe, pourquoi les roubines, d'où vient son comique, d'où vient sa méthode documentaire, quels budgets, quelles recettes... tels sont quel...

La passion de Tony Soprano

Extrait : Il se peut qu'un jour tout soit oublié, passé à la trappe ; ce jour-là, nous nous souviendrons encore de Tony-Gandolfini luttant contre l'absence de face et le défaut de souffle. Est-il seulement possible de ne pas étouffer, à la télévision, quand on a son envergure ? Envisageable...

Voir tous les livres de Emmanuel Burdeau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

EXTRAIT : Extrait : Mon expérience sur le tournage de Macadam à deux voies est celle que j'ai sur tous mes films : tout se passe dans ma tête. Ce qui arrive autour se situe hors de ma vue et me dépasse. Il se passait beaucoup de choses en coulisses sur le tournage, beaucoup d'intrigues entre les membres de l'équipe. Comme sur le tournage de Road to Nowhere. Comme sur le tournage de tous les films. Ce n'est pas mon affaire. Ma seule affaire est de réaliser le film. Des années plus tard, je lis des récits de ce qui s'est passé : première nouvelle ! Je n'en étais pas conscient. Je me contentais de faire un film. Les choses ne se passent pas sous mes yeux, et je ne suis pas du genre à colporter les ragots. --http://capricci.fr/editions.php?id_edition=486&type=1