share_book
Envoyer cet article par e-mail

Stanley Kubrick : L'humain, ni plus ni moins

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Stanley Kubrick : L'humain, ni plus ni moins

Stanley Kubrick : L'humain, ni plus ni moins

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Stanley Kubrick : L'humain, ni plus ni moins"

    Stanley Kubrick, 1928-1999 : tout semble avoir été dit à grand bruit sur la personnalité de ce réalisateur américain éxilé volontaire en Grande-Bretagne, sur sa réclusion, sa mégalomanie apparente, son "perfectionnisme obsessionnel". Mais l'oeuvre ? De l'" invisible " Fear and Désire, réalisé en 1953 et renié par son auteur, à Eyes Wide Shut, sorti en 1999 quelques mois après sa disparition, cet ouvrage plonge systématiquement et chronologiquement au coeur même de chacun des films, pour mieux faire ressortir l'unicité de l'oeuvre avec ses indépassables sommets tels 2001 : L'Odyssée de l'espace, Barry Lyndon, Eyes Wide Shut, et les étapes de recherche et de transition qui la jalonnent. Cette analyse en profondeur film par film est complétée par une remise en situation, un résumé de l'intrigue et une visite des scènes majeures à travers une suite de photogrammes. Si cette approche chronologique met en évidence les aléas d'une carrière, elle permet avant tout de déceler l'apparition précoce d'une thématique, et une capacité hors du commun d'inventer des formes cinématographiques nouvelles, telles la cohabitation, sans fusion, de l'image, du mot et de la musique ou encore la polyphonie des procédés narratifs. Mais Kubrick s'est toujours voulu avant tout un raconteur d'histoires avec au centre l'homme, l'individu universel, son " élan vital ". L'humain où s'articulent indissociablement joie d'exister et joie de détruire, avec la mort à l'horizon, toujours. L'humain, ses aspirations de grandeur et ses servitudes les plus humbles, ses desseins rationnels pour fonder une société, s'approprier un monde qui sans cesse lui résiste, et un cosmos labyrinthique. Michel Chion, dans cet essai, le premier de cette ampleur sur le cinéma de Kubrick, permet d'approcher la finalité de ce fameux " perfectionnisme " : une recherche inquiète toujours plus précise du détail signifiant, un mouvement esthétique autour de ce mystère : l'humain ni plus ni moins.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 559  pages
    • Dimensions :  2.4cmx16.6cmx23.4cm
    • Poids : 997.9g
    • Editeur :   Cahiers Du Cinéma Paru le
    • Collection : Auteurs
    • ISBN :  2866423925
    • EAN13 :  9782866423926
    • Classe Dewey :  790
    • Langue : Français

    D'autres livres de Michel Chion

    La Musique au cinéma

    Que deviennent dans les films les notes de musique? Quel effet y produisent les mélodies, les sonorités et les rythmes? Mais aussi, quel mirage et quel idéal représente depuis cent ans, pour le cinéma, la musique même? Essai et panorama, cet ouvrage tente d'aborder pour la première fois [....

    Le son

    Dans cette nouvelle édition revue et corrigée de Le son, traité d’acoulogie, Michel Chion propose à la fois un état des lieux (sur l’acoustique, la musique, la psychologie de l’écoute), un texte-bilan et un essai prospectif. Prolongeant et élargissant la démarche de Pierre [....]...

    L'audio-Vision

    Cet ouvrage met en perspective la problématique des rapports entre le son et l'image en analysant leur imbrication. Nous ne " voyons " pas un film sonore, un clip ou une émission télévisée, mais nous les " audi voyons ". En d'autres termes, les objets audio-visuels donnent lieu à une [....]...

    Un art sonore, le cinéma

    Au départ, cet ouvrage était prévu n'être qu'une remise à jour de deux volumes parus chez le même éditeur, Le Son au cinéma, 1985, et La Toile trouée, 1988. Finalement, nous avons fait un travail beaucoup plus poussé et avons abouti au présent ouvrage, nouveau aux deux tiers, même [.....

    Voir tous les livres de Michel Chion

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Stanley Kubrick, 1928-1999 : tout semble avoir été dit à grand bruit sur la personnalité de ce réalisateur américain éxilé volontaire en Grande-Bretagne, sur sa réclusion, sa mégalomanie apparente, son "perfectionnisme obsessionnel". Mais l'oeuvre ? De l'" invisible " Fear and Désire, réalisé en 1953 et renié par son auteur, à Eyes Wide Shut, sorti en 1999 quelques mois après sa disparition, cet ouvrage plonge systématiquement et chronologiquement au coeur même de chacun des films, pour mieux faire ressortir l'unicité de l'oeuvre avec ses indépassables sommets tels 2001 : L'Odyssée de l'espace, Barry Lyndon, Eyes Wide Shut, et les étapes de recherche et de transition qui la jalonnent. Cette analyse en profondeur film par film est complétée par une remise en situation, un résumé de l'intrigue et une visite des scènes majeures à travers une suite de photogrammes. Si cette approche chronologique met en évidence les aléas d'une carrière, elle permet avant tout de déceler l'apparition précoce d'une thématique, et une capacité hors du commun d'inventer des formes cinématographiques nouvelles, telles la cohabitation, sans fusion, de l'image, du mot et de la musique ou encore la polyphonie des procédés narratifs. Mais Kubrick s'est toujours voulu avant tout un raconteur d'histoires avec au centre l'homme, l'individu universel, son " élan vital ". L'humain où s'articulent indissociablement joie d'exister et joie de détruire, avec la mort à l'horizon, toujours. L'humain, ses aspirations de grandeur et ses servitudes les plus humbles, ses desseins rationnels pour fonder une société, s'approprier un monde qui sans cesse lui résiste, et un cosmos labyrinthique. Michel Chion, dans cet essai, le premier de cette ampleur sur le cinéma de Kubrick, permet d'approcher la finalité de ce fameux " perfectionnisme " : une recherche inquiète toujours plus précise du détail signifiant, un mouvement esthétique autour de ce mystère : l'humain ni plus ni moins.