share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mémoires sur la dernière guerre de l'Amérique septentrionale entre la France et l'Angleterre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mémoires sur la dernière guerre de l'Amérique septentrionale entre la France et l'Angleterre

Mémoires sur la dernière guerre de l'Amérique septentrionale entre la France et l'Angleterre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Mémoires sur la dernière guerre de l'Amérique septentrionale entre la..."

    La profession d'historien jointe à celle d'éditeur procure des rencontres inattendues et exceptionnelles. Celle des Mémoires sur la dernière guerre de l'Amérique septentrionale entre la France et l'Angleterre se place aux premiers rangs de ces coups de coeur qu'un éditeur aime partager. C'est au gré de lectures, principalement du journal de Louis-Antoine de Bougainville et de la Guerre de la Conquête de Guy Frégault qu'est apparue la silhouette de ce capitaine du régiment de Béarn. A la lecture de ses Mémoires, Pierre Pouchot se révèle être un officier consciencieux, un fin diplomate, un remarquable observateur. Ainsi, souligne-t-il en peu de mots, non sans humour, tout à la fois le courage des troupes françaises, l'importance militaire des Amérindiens alliés et leurs tactiques guerrières pleines de bon sens : " Cette avanture donna [...] aux Sauvages la meilleure opinion possible de la bravoure des troupes françaises, par la fermeté qu'elles montrèrent depuis lors dans leurs détachements. Ils demandaient [s'étonnaient] toujours de ces François qui n'avoient pas d'esprit, et qui se faisaient tuer tout à découvert. " Odeur de poudre, fracas des canons, rivalités et alliances, grandeur et misère du soldat : le lecteur percevra surtout dans les Mémoires de Pierre Pouchot l'ampleur de cette guerre meurtrière qui, en Amérique, s'étala de 1754 à 1760 et scella le sort de la Nouvelle-France. Publié à Yvernon en 1781, l'ouvrage de Pierre Pouchot (1710-1769) a connu deux traductions anglaises, l'une en 1866, l'autre largement annotée par Brian Leigh Dunnigan et publiée en 1994 par Old Fort Niagara Association.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 322  pages
    • Dimensions :  2.2cmx15.2cmx22.4cm
    • Poids : 399.2g
    • Editeur :   Septentrion (Editions Du) Paru le
    • ISBN :  2894483031
    • EAN13 :  9782894483039
    • Classe Dewey :  973.26
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    La profession d'historien jointe à celle d'éditeur procure des rencontres inattendues et exceptionnelles. Celle des Mémoires sur la dernière guerre de l'Amérique septentrionale entre la France et l'Angleterre se place aux premiers rangs de ces coups de coeur qu'un éditeur aime partager. C'est au gré de lectures, principalement du journal de Louis-Antoine de Bougainville et de la Guerre de la Conquête de Guy Frégault qu'est apparue la silhouette de ce capitaine du régiment de Béarn. A la lecture de ses Mémoires, Pierre Pouchot se révèle être un officier consciencieux, un fin diplomate, un remarquable observateur. Ainsi, souligne-t-il en peu de mots, non sans humour, tout à la fois le courage des troupes françaises, l'importance militaire des Amérindiens alliés et leurs tactiques guerrières pleines de bon sens : " Cette avanture donna [...] aux Sauvages la meilleure opinion possible de la bravoure des troupes françaises, par la fermeté qu'elles montrèrent depuis lors dans leurs détachements. Ils demandaient [s'étonnaient] toujours de ces François qui n'avoient pas d'esprit, et qui se faisaient tuer tout à découvert. " Odeur de poudre, fracas des canons, rivalités et alliances, grandeur et misère du soldat : le lecteur percevra surtout dans les Mémoires de Pierre Pouchot l'ampleur de cette guerre meurtrière qui, en Amérique, s'étala de 1754 à 1760 et scella le sort de la Nouvelle-France. Publié à Yvernon en 1781, l'ouvrage de Pierre Pouchot (1710-1769) a connu deux traductions anglaises, l'une en 1866, l'autre largement annotée par Brian Leigh Dunnigan et publiée en 1994 par Old Fort Niagara Association.