share_book
Envoyer cet article par e-mail

Voyous

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Voyous

Voyous

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Voyous"

À l'époque des Lumières, on attendait de la raison qu'elle éclaire les États. En ce début de XXIe siècle, où l'histoire semble s'accélérer, on est plutôt invité à s'interroger sur les "raisons d'États" et sur la possibilité d'une rationalité démocratique à l'échelle de la planète. C'est à la démocratie que sont consacrées les deux conférences de Jacques Derrida rassemblées dans cet ouvrage. Dans son idée et ses principes, elle est rudement mise à l'épreuve, à la fois par la globalisation des échanges économiques et par l'administration du droit international. Le philosophe s'interroge sur le monde que nous avons devant nous : car de la démocratie, nous ne savons encore rien, nous ne sommes qu'aux frémissements, aux commencements. Prendre la mesure de ce qui s'annonce et demeure pourtant encore impensable, s'y préparer, se donner les moyens de comprendre ce qui est en train d'advenir : voilà toute l'ambition et la pointe philosophique du propos. Un indice de la nouvelle configuration politique internationale : la notion d'"État voyou". Il traduit ce que l'administration américaine, sous le président Clinton, nommait les "rogue States". En français, le terme de "voyou" sonne comme une interpellation de police. Le voyou a affaire avec la voie : c'est le dévoyé qui traîne dans les rues, la bande menaçante qui occupe le pavé aux marges de la Cité de droit. Que peut donc vouloir dire l'expression d'"État voyou " ? Un ancien membre de l'administration Clinton la définit ainsi : "A rogue state is whoever the United States says it is" (Robert S. Litwak). Là où ne règne plus autre chose que la loi du plus fort, les voies sûres de la Cité existent-elles encore ? Est-il encore possible de distinguer les voyous de ceux qui les dénoncent ? Une nouvelle investigation de Jacques Derrida pour déconstruire les préjugés qui nous rendent étrangers à notre temps. Du même auteur : Spectres de Marx (1993) ; Politiques de l'amitié (1994) ; Force de loi (1994). En collaboration avec E. Roudinesco : De quoi demain ? (2001). --Emilio Balturi

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 217  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.2cmx23.8cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Editions Galilée Paru le
  • Collection : La philosophie en effet
  • ISBN :  2718606061
  • EAN13 :  9782718606064
  • Classe Dewey :  320.011
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Derrida

La voix et le phénomène

« Le silence phénoménologique ne peut donc se reconstituer que par une double exclusion ou une double réduction : celle du rapport à l'autre en moi dans la communication indicative, celle de l'expression comme couche ultérieure, supérieure et extérieure à celle du sens. C'est dans le [.....

Prix : 137 DH
Foi et savoir

Comment penser la religion aujourd'hui, sans rompre avec la tradition philosophique ? Et qu'est- ce que pardonner après la Shoa, si le seul pardon qui vaille consiste à pardonner l'impardonnable ? Foi et Savoir et Le Siècle et le Pardon (entretien avec Michel Wieviorka) sont deux jalons [......

Prix : 76 DH

Séminaire, La bête et le souverain

Jacques Derrida a consacré, on le sait, une grande partie de sa vie à l'enseignement : à la Sorbonne d'abord, puis durant une vingtaine d'années à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et enfin, de 1984 à sa mort, à l'École des hautes études en sciences sociales, ainsi que dans [....

Voir tous les livres de Jacques Derrida

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

À l'époque des Lumières, on attendait de la raison qu'elle éclaire les États. En ce début de XXIe siècle, où l'histoire semble s'accélérer, on est plutôt invité à s'interroger sur les "raisons d'États" et sur la possibilité d'une rationalité démocratique à l'échelle de la planète. C'est à la démocratie que sont consacrées les deux conférences de Jacques Derrida rassemblées dans cet ouvrage. Dans son idée et ses principes, elle est rudement mise à l'épreuve, à la fois par la globalisation des échanges économiques et par l'administration du droit international. Le philosophe s'interroge sur le monde que nous avons devant nous : car de la démocratie, nous ne savons encore rien, nous ne sommes qu'aux frémissements, aux commencements. Prendre la mesure de ce qui s'annonce et demeure pourtant encore impensable, s'y préparer, se donner les moyens de comprendre ce qui est en train d'advenir : voilà toute l'ambition et la pointe philosophique du propos. Un indice de la nouvelle configuration politique internationale : la notion d'"État voyou". Il traduit ce que l'administration américaine, sous le président Clinton, nommait les "rogue States". En français, le terme de "voyou" sonne comme une interpellation de police. Le voyou a affaire avec la voie : c'est le dévoyé qui traîne dans les rues, la bande menaçante qui occupe le pavé aux marges de la Cité de droit. Que peut donc vouloir dire l'expression d'"État voyou " ? Un ancien membre de l'administration Clinton la définit ainsi : "A rogue state is whoever the United States says it is" (Robert S. Litwak). Là où ne règne plus autre chose que la loi du plus fort, les voies sûres de la Cité existent-elles encore ? Est-il encore possible de distinguer les voyous de ceux qui les dénoncent ? Une nouvelle investigation de Jacques Derrida pour déconstruire les préjugés qui nous rendent étrangers à notre temps. Du même auteur : Spectres de Marx (1993) ; Politiques de l'amitié (1994) ; Force de loi (1994). En collaboration avec E. Roudinesco : De quoi demain ? (2001). --Emilio Balturi