share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Merveilleuses aventures de Ferdinand Bienvenue : Le Temps des espérances

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Merveilleuses aventures de Ferdinand Bienvenue : Le Temps des espérances

Les Merveilleuses aventures de Ferdinand Bienvenue : Le Temps des espérances

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Merveilleuses aventures de Ferdinand Bienvenue : Le Temps des espérances"

Une auto-plaidoirie. Tel est l'objet de ce monologue haletant qui emporte un lecteur pris de vertige dans une tentative démesurée de justification, où un mélange de mauvaise foi, de syndrome de persécution, de naïveté, et pour tout dire de démence, s'agglutinent pour former ces " merveilleuses " aventures où le fantasme ne se distingue plus très bien de la réalité. Ferdinand Bienvenue, le narrateur, c'est l'ingénuité personnifiée, l'adolescence un peu gauche et mal dégrossie arrachée au cocon protecteur d'une paisible et insouciante existence rurale pour être livré sans mode d'emploi à la jungle urbaine et aux meutes prédatrices. Mais l'agneau innocent, le bouseux pataud qui débarque un jour à Lyon afin d'y poursuivre des études en hypokhâgne chez les frères maristes, va très vite s'affranchir des us et coutumes de son nouvel environnement... D'une austère hypokhâgne d'où il est exclu dans des circonstances peu reluisantes, aux bancs de la sac de Lettres fréquentés avec une assiduité très vite décroissante, ce roman plante le décor et dévoile l'entrée de Ferdinand dans le petit monde de la forfaiture. Pour survivre à cet environnement hostile, il a fallu que notre antihéros s'adapte : il a fourbi son arme, la seule qu'il eut en sa possession, celle du langage et de la " tatche " effrénée, celle qui lui permet de rebondir en permanence et qu'il enveloppe d'un masque de candeur, celle qui lui permet d'embellir la réalité pour s'abuser lui-même autant que les autres. Et les autres, c'est l'irrésistible galerie de portraits qui composent le petit monde de Ferdinand et campent des personnages aussi attachants et drôles que la figure autour de laquelle ils gravitent. Le style original d'Hubert Guillaud mélange subtilement le langage parlé des faubourgs, les métaphores et les jeux de mots avec des expressions ou des images d'une brûlante modernité, qui déclenchent à chaque page l'hilarité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 349  pages
  • Dimensions :  2.4cmx13.2cmx20.4cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Michalon Paru le
  • ISBN :  2841861775
  • EAN13 :  9782841861774
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Hubert Guillaud

Traité de construction en terre

Ce Traité offre une véritable synthèse moderne des connaissances permettant de bâtir en terre crue. Il est l'aboutissement des travaux théoriques et pratiques développés depuis 1973 par les membres du groupe CRATerre qui s'est forgé une réputationinternationale incontestée. La [....]...

Voir tous les livres de Hubert Guillaud

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Une auto-plaidoirie. Tel est l'objet de ce monologue haletant qui emporte un lecteur pris de vertige dans une tentative démesurée de justification, où un mélange de mauvaise foi, de syndrome de persécution, de naïveté, et pour tout dire de démence, s'agglutinent pour former ces " merveilleuses " aventures où le fantasme ne se distingue plus très bien de la réalité. Ferdinand Bienvenue, le narrateur, c'est l'ingénuité personnifiée, l'adolescence un peu gauche et mal dégrossie arrachée au cocon protecteur d'une paisible et insouciante existence rurale pour être livré sans mode d'emploi à la jungle urbaine et aux meutes prédatrices. Mais l'agneau innocent, le bouseux pataud qui débarque un jour à Lyon afin d'y poursuivre des études en hypokhâgne chez les frères maristes, va très vite s'affranchir des us et coutumes de son nouvel environnement... D'une austère hypokhâgne d'où il est exclu dans des circonstances peu reluisantes, aux bancs de la sac de Lettres fréquentés avec une assiduité très vite décroissante, ce roman plante le décor et dévoile l'entrée de Ferdinand dans le petit monde de la forfaiture. Pour survivre à cet environnement hostile, il a fallu que notre antihéros s'adapte : il a fourbi son arme, la seule qu'il eut en sa possession, celle du langage et de la " tatche " effrénée, celle qui lui permet de rebondir en permanence et qu'il enveloppe d'un masque de candeur, celle qui lui permet d'embellir la réalité pour s'abuser lui-même autant que les autres. Et les autres, c'est l'irrésistible galerie de portraits qui composent le petit monde de Ferdinand et campent des personnages aussi attachants et drôles que la figure autour de laquelle ils gravitent. Le style original d'Hubert Guillaud mélange subtilement le langage parlé des faubourgs, les métaphores et les jeux de mots avec des expressions ou des images d'une brûlante modernité, qui déclenchent à chaque page l'hilarité.