share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'affaire Molière : La grande supercherie littéraire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'affaire Molière : La grande supercherie littéraire

L'affaire Molière : La grande supercherie littéraire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'affaire Molière : La grande supercherie littéraire"

    - Mon premier est une invention de la Révolution française et du Romantisme. - Mon deuxième est un dieu pour les dévots de la Sorbonne. - Mon troisième est la belle évidence des biographes sentimentaux et des comédiens candides. - Mon quatrième est la plus étonnante imposture de la littérature française. - Mon tout se nomme Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière. Le biographe Pierre Le Gall s'interrogeait : "Corneille a-t-il écrit les oeuvres de Molière... La question ne doit pas être posée. Elle ne le sera donc pas." Eh bien, cette question sera posée. Et la réponse est dans ce livre. On y apprend que Molière, dont on n'a jamais retrouvé aucun manuscrit, aucun brouillon, aucune correspondance, Molière, que personne n'a jamais vu écrire, est un homme aux multiples secrets. Après une minutieuse enquête basée sur les biographies les plus reconnues et les recherches les plus pertinentes, une conclusion s'impose : Molière est le porte-parole et le prête-nom de Pierre Corneille. Pendant plus de vingt années, derrière le masque du "premier farceur de France", Corneille va dénoncer les marquis ridicules, les Précieuses, les dévots trop mondains, l'étouffante hypocrisie ambiante. Tous ceux dont il avait souffert. Signe des temps, Louis XIV soutient le comédien. Et c'est ainsi que Molière le richissime va sauver Corneille le nécessiteux, permettant au véritable auteur des comédies, que ses contemporains disaient "fini", de développer toute la mesure de son génie.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 315  pages
    • Dimensions :  3.0cmx15.6cmx23.6cm
    • Poids : 340.2g
    • Editeur :   Jean-Cyrille Godefroy Paru le
    • ISBN :  2865531627
    • EAN13 :  9782865531622
    • Classe Dewey :  809
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    - Mon premier est une invention de la Révolution française et du Romantisme. - Mon deuxième est un dieu pour les dévots de la Sorbonne. - Mon troisième est la belle évidence des biographes sentimentaux et des comédiens candides. - Mon quatrième est la plus étonnante imposture de la littérature française. - Mon tout se nomme Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière. Le biographe Pierre Le Gall s'interrogeait : "Corneille a-t-il écrit les oeuvres de Molière... La question ne doit pas être posée. Elle ne le sera donc pas." Eh bien, cette question sera posée. Et la réponse est dans ce livre. On y apprend que Molière, dont on n'a jamais retrouvé aucun manuscrit, aucun brouillon, aucune correspondance, Molière, que personne n'a jamais vu écrire, est un homme aux multiples secrets. Après une minutieuse enquête basée sur les biographies les plus reconnues et les recherches les plus pertinentes, une conclusion s'impose : Molière est le porte-parole et le prête-nom de Pierre Corneille. Pendant plus de vingt années, derrière le masque du "premier farceur de France", Corneille va dénoncer les marquis ridicules, les Précieuses, les dévots trop mondains, l'étouffante hypocrisie ambiante. Tous ceux dont il avait souffert. Signe des temps, Louis XIV soutient le comédien. Et c'est ainsi que Molière le richissime va sauver Corneille le nécessiteux, permettant au véritable auteur des comédies, que ses contemporains disaient "fini", de développer toute la mesure de son génie.