share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'affaire Omar Raddad contre-enquête

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'affaire Omar Raddad contre-enquête

L'affaire Omar Raddad contre-enquête

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'affaire Omar Raddad contre-enquête"

    Juin 1991, le corps de Ghislaine Marchai, riche veuve, est découverte dans sa cave. Cette affaire criminelle aurait pu passer inaperçue. Mais, la victime (ou le meurtrier), a écrit en lettres de sang, la phrase Omar m'a tuer. La France se passionne. Les enquêteurs ne cherchent pas bien loin, si un " Omar " est coupable, c'est forcément Raddad, le jardinier. En 1994, l'homme est condamné à dix-huit ans de prison. Un verdict aussitôt controversé dans une affaire qui prend alors une dimension politique. Aujourd'hui encore, Raddad demande une révision de son procès. Bien des éléments sont en effet troublants : comment expliquer, par exemple, qu'il ait été le seul à être inquiété, à être sérieusement interrogé ? Est-ce une nouvelle affaire Dreyfus avec un coupable un peu trop " idéal " ? Ce document fait revivre cette passionnante affaire et pointe les nombreux dysfonctionnements d'une enquête menée à charge.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 234  pages
    • Dimensions :  2.4cmx14.6cmx22.4cm
    • Poids : 281.2g
    • Editeur :   City Editions Paru le
    • Collection : Contre-enquête
    • ISBN :  2352885329
    • EAN13 :  9782352885320
    • Classe Dewey :  364
    • Langue : Français

    D'autres livres de Solène Haddad

    Voir tous les livres de Solène Haddad

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Juin 1991, le corps de Ghislaine Marchai, riche veuve, est découverte dans sa cave. Cette affaire criminelle aurait pu passer inaperçue. Mais, la victime (ou le meurtrier), a écrit en lettres de sang, la phrase Omar m'a tuer. La France se passionne. Les enquêteurs ne cherchent pas bien loin, si un " Omar " est coupable, c'est forcément Raddad, le jardinier. En 1994, l'homme est condamné à dix-huit ans de prison. Un verdict aussitôt controversé dans une affaire qui prend alors une dimension politique. Aujourd'hui encore, Raddad demande une révision de son procès. Bien des éléments sont en effet troublants : comment expliquer, par exemple, qu'il ait été le seul à être inquiété, à être sérieusement interrogé ? Est-ce une nouvelle affaire Dreyfus avec un coupable un peu trop " idéal " ? Ce document fait revivre cette passionnante affaire et pointe les nombreux dysfonctionnements d'une enquête menée à charge.