share_book
Envoyer cet article par e-mail

La justice, les affaires, la corruption : Conversations avec Agathe Duparc

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La justice, les affaires, la corruption : Conversations avec Agathe Duparc

La justice, les affaires, la corruption : Conversations avec Agathe Duparc

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La justice, les affaires, la corruption : Conversations avec Agathe Duparc"

Bernard Bertossa s'est fait connaître en France et dans toute l'Europe par la lutte contre la criminalité financière qu'il a menée avec obstination durant douze ans (1990-2002), à la tête du ministère public de Genève. Avant lui, la Suisse et ses banques accueillaient sans états d'âme les fonds " sales " des corrompus et potentats du monde entier. Bernard Bertossa va bousculer cette " tradition ", avec une poignée de juges d'instruction genevois. Ensemble, ils prêtent main forte à la justice de nombreux pays pour l'instruction des plus retentissantes affaires politico-financières ou scandales de corruptions du moment. La liste est impressionnante : affaires Longuet, Noir, Carignon, Elf, frégates de Taiwan, opération italienne " Mains propres ", corruption au Kremlin, etc. Signataire de l'" Appel de Genève ", lancé en 1996 avec six autres juges et procureurs européens, dont Renaud Van Ruymbeke et Baltasar Garzon, Bernard Bertossa devient le chef de file des magistrats qui veulent en finir avec l'impunité des puissants. Dans ce livre d'entretiens émaillé de mises au point et de références à des faits souvent saisissants, Bernard Bertossa plaide pour une justice pénale indépendante et courageuse, qui refuse de se laisser entraver dans l'exercice de sa mission et avance sans faiblesse ni autocensure.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 232  pages
  • Dimensions :  2.2cmx12.6cmx21.4cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Témoignages pour l'Histoire
  • ISBN :  2213637288
  • EAN13 :  9782213637280
  • Classe Dewey :  364
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Bernard Bertossa s'est fait connaître en France et dans toute l'Europe par la lutte contre la criminalité financière qu'il a menée avec obstination durant douze ans (1990-2002), à la tête du ministère public de Genève. Avant lui, la Suisse et ses banques accueillaient sans états d'âme les fonds " sales " des corrompus et potentats du monde entier. Bernard Bertossa va bousculer cette " tradition ", avec une poignée de juges d'instruction genevois. Ensemble, ils prêtent main forte à la justice de nombreux pays pour l'instruction des plus retentissantes affaires politico-financières ou scandales de corruptions du moment. La liste est impressionnante : affaires Longuet, Noir, Carignon, Elf, frégates de Taiwan, opération italienne " Mains propres ", corruption au Kremlin, etc. Signataire de l'" Appel de Genève ", lancé en 1996 avec six autres juges et procureurs européens, dont Renaud Van Ruymbeke et Baltasar Garzon, Bernard Bertossa devient le chef de file des magistrats qui veulent en finir avec l'impunité des puissants. Dans ce livre d'entretiens émaillé de mises au point et de références à des faits souvent saisissants, Bernard Bertossa plaide pour une justice pénale indépendante et courageuse, qui refuse de se laisser entraver dans l'exercice de sa mission et avance sans faiblesse ni autocensure.