share_book
Envoyer cet article par e-mail

Alpes-de-Hautes-Provence Grandes Affaires Criminelles

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Alpes-de-Hautes-Provence Grandes Affaires Criminelles

Alpes-de-Hautes-Provence Grandes Affaires Criminelles

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Alpes-de-Hautes-Provence Grandes Affaires Criminelles"

    Les Alpes-de-Haute-Provence, anciennes Basses-Alpes, sont-elles une terre criminogène ? Un endroit où l'on tuerait sans raison et avec une sauvagerie rare ? Certains l'ont prétendu. Les romans de Jean Giono et de Pierre Magnan ont popularisé cette idée. Tout récemment encore, le cinéaste Luc Moullet " démontrait " - avec un humour à prendre au second degré - l'existence d'un " pentagone de la folie " qui épouserait plus ou moins les frontières du département et qui engloberait les villes de Sisteron, Manosque, Castellane..., où les habitants seraient en proie à des pulsions meurtrières. On s'y étriperait avec une joyeuse insouciance. Les causes de cette démence ravageuse ? Le mistral qui souffle fort, le manque d'iode provoquant des désordres thyroïdiens, l'isolement, la rudesse de la vie, la pauvreté et la malnutrition... Il est vrai que le département, aussi petit soit-il, a été le théâtre d'événements tragiques, comme en témoignent la très célèbre affaire Dominici, la tuerie de Valensole, ou encore les nombreux assassinats de Lurs. C'est regrettable, mais la matière est riche ! Que le lecteur se rassure : la criminalité n'est pas plus élevée dans ce département qu'ailleurs. Elle y serait même légèrement inférieure. Alors, qu'est-ce qui fait que les drames qui s'y sont déroulés ont une intensité et un relief si impressionnants ? L'air de la montagne, peut-être. Ou ce diable de mistral...

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 337  pages
    • Dimensions :  2.6cmx16.0cmx23.8cm
    • Poids : 780.2g
    • Editeur :   Editions De Borée Paru le
    • Collection : Les Grandes Affaires Criminelles
    • ISBN :  2812902485
    • EAN13 :  9782812902482
    • Classe Dewey :  364
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Les Alpes-de-Haute-Provence, anciennes Basses-Alpes, sont-elles une terre criminogène ? Un endroit où l'on tuerait sans raison et avec une sauvagerie rare ? Certains l'ont prétendu. Les romans de Jean Giono et de Pierre Magnan ont popularisé cette idée. Tout récemment encore, le cinéaste Luc Moullet " démontrait " - avec un humour à prendre au second degré - l'existence d'un " pentagone de la folie " qui épouserait plus ou moins les frontières du département et qui engloberait les villes de Sisteron, Manosque, Castellane..., où les habitants seraient en proie à des pulsions meurtrières. On s'y étriperait avec une joyeuse insouciance. Les causes de cette démence ravageuse ? Le mistral qui souffle fort, le manque d'iode provoquant des désordres thyroïdiens, l'isolement, la rudesse de la vie, la pauvreté et la malnutrition... Il est vrai que le département, aussi petit soit-il, a été le théâtre d'événements tragiques, comme en témoignent la très célèbre affaire Dominici, la tuerie de Valensole, ou encore les nombreux assassinats de Lurs. C'est regrettable, mais la matière est riche ! Que le lecteur se rassure : la criminalité n'est pas plus élevée dans ce département qu'ailleurs. Elle y serait même légèrement inférieure. Alors, qu'est-ce qui fait que les drames qui s'y sont déroulés ont une intensité et un relief si impressionnants ? L'air de la montagne, peut-être. Ou ce diable de mistral...