share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bonne nouvelle, c'est la police !

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bonne nouvelle, c'est la police !

Bonne nouvelle, c'est la police !

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Bonne nouvelle, c'est la police !"

    Moi, j'aime pas les flics", " Les flics, c'est tous les mêmes "... Vraiment ? Ce métier, je le connais, je l'aime, il me nourrit et est ma vocation. Je l'ai choisi, c'est un métier de contact, les mains, la tête en prise directe avec la pâte humaine. Mais je ne suis pas seul : nous, policiers et individus pensants, le vivons chacun avec notre vécu, nos tripes. Mon voisin de vestiaire exprime cela différemment, ma collègue de patrouille n'est pas d'accord avec moi, or nous sommes policiers tous les trois, tous les cent, tous les flics. Soixante-six histoires composent ce livre, vécues par des flics et transcrites en saynètes, scènes de genre, nouvelles issues de mon drôle de métier pas drôle, qui m'a procuré les pires souvenirs et les plus belles rigolades. Ce bouquin donne à voir, à courir, à gaffer, à maudire, à pleurer et à rire de notre ordinaire, notre extraordinaire, avec eux, avec moi, tous ces policiers si variés qui se veulent non des flics, mais VOS flics. Alors oui : Bonne nouvelle, c'est la police !

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 279  pages
    • Dimensions :  2.2cmx13.0cmx20.8cm
    • Poids : 258.5g
    • Editeur :   Bourin Editeur Paru le
    • Collection : Société
    • ISBN :  2849412376
    • EAN13 :  9782849412374
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Serge Reynaud

    Chroniques de la main courante

    Quel meilleur poste d'observation de la société que le comptoir d'accueil d'un commissariat, un contrôle routier ou encore une manif ? Chaque minute qui jalonne la journée d'un policier en uniforme est une rencontre avec la vie quotidienne. C'est ce quotidien, celui des flics et le nôtre, [....

    Voir tous les livres de Serge Reynaud

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Moi, j'aime pas les flics", " Les flics, c'est tous les mêmes "... Vraiment ? Ce métier, je le connais, je l'aime, il me nourrit et est ma vocation. Je l'ai choisi, c'est un métier de contact, les mains, la tête en prise directe avec la pâte humaine. Mais je ne suis pas seul : nous, policiers et individus pensants, le vivons chacun avec notre vécu, nos tripes. Mon voisin de vestiaire exprime cela différemment, ma collègue de patrouille n'est pas d'accord avec moi, or nous sommes policiers tous les trois, tous les cent, tous les flics. Soixante-six histoires composent ce livre, vécues par des flics et transcrites en saynètes, scènes de genre, nouvelles issues de mon drôle de métier pas drôle, qui m'a procuré les pires souvenirs et les plus belles rigolades. Ce bouquin donne à voir, à courir, à gaffer, à maudire, à pleurer et à rire de notre ordinaire, notre extraordinaire, avec eux, avec moi, tous ces policiers si variés qui se veulent non des flics, mais VOS flics. Alors oui : Bonne nouvelle, c'est la police !