share_book
Envoyer cet article par e-mail

Nouvelle histoire de Belgique : Volume 1, 1830-1905

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Nouvelle histoire de Belgique : Volume 1, 1830-1905

Nouvelle histoire de Belgique : Volume 1, 1830-1905

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Nouvelle histoire de Belgique : Volume 1, 1830-1905"

    Voici la première histoire globale et pluraliste de Belgique. En effet, un travail d'ensemble ne pouvait être l'oeuvre d'un seul homme. Aussi cette Nouvelle Histoire de Belgique, composée de 9 tomes réunis en 3 volumes, est-elle le fruit de la rencontre entre douze historiens, issus d'horizons linguistiques et philosophiques différents. Ils ont choisi d'écrire une histoire politique chronologique, replacée dans son environnement économique, social et culturel. La Construction de la Belgique (1828-1847) : Els Witte, professeur à la VUB, présente une vision neuve de la révolution belge et de la période post-révolutionnaire. Elle démontre qu'en 1830, un groupe assez limité d'intellectuels d'opposition, issus de la classe moyenne et de la petite bourgeoisie, exploite habilement la révolte sociale et les faiblesses du gouvernement pour s'emparer du pouvoir. Sous la pression de la France, principalement, les puissances européennes donnent leur feu vert aux révolutionnaires belges qui entreprennent la construction de la nouvelle nation. La Belgique libérale et bourgeoise (1846-1878) :Eliane Gubin, professeur à l'ULB, et Jean-Pierre Nandrin, professeur aux Facultés universitaires Saint-Louis, nous montrent comment la Belgique, sortie de sa période de construction, entre progressivement dans une phase parlementaire et démocratique, caractérisée par de fortes tensions et divisions, aussi bien entre libéraux et catholiques qu'à l'intérieur de chaque parti. De nouveaux problèmes émergent aussi durant cette période : les questions flamande, féminine et sociale, qui se développeront plus tard. Les Turbulences de la Belle Epoque (1878-1905) : Gita Deneckere, professeur à l'Université de Gand, couvre les années 1878 à 1905, années de troubles et de révoltes, d'émancipations et de réformes. Face à l'Etat, dirigé par une majorité catholique, les ouvriers, les femmes, les Flamands, tous revendiquent leurs droits et forcent l'ordre établi à de profondes réformes.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 222  pages
    • Dimensions :  3.4cmx16.0cmx25.2cm
    • Poids : 2240.7g
    • Editeur :   Editions Complexe Paru le
    • Collection : Questions à l'Histoire
    • ISBN :  2804800660
    • EAN13 :  9782804800666
    • Classe Dewey :  940
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Voici la première histoire globale et pluraliste de Belgique. En effet, un travail d'ensemble ne pouvait être l'oeuvre d'un seul homme. Aussi cette Nouvelle Histoire de Belgique, composée de 9 tomes réunis en 3 volumes, est-elle le fruit de la rencontre entre douze historiens, issus d'horizons linguistiques et philosophiques différents. Ils ont choisi d'écrire une histoire politique chronologique, replacée dans son environnement économique, social et culturel. La Construction de la Belgique (1828-1847) : Els Witte, professeur à la VUB, présente une vision neuve de la révolution belge et de la période post-révolutionnaire. Elle démontre qu'en 1830, un groupe assez limité d'intellectuels d'opposition, issus de la classe moyenne et de la petite bourgeoisie, exploite habilement la révolte sociale et les faiblesses du gouvernement pour s'emparer du pouvoir. Sous la pression de la France, principalement, les puissances européennes donnent leur feu vert aux révolutionnaires belges qui entreprennent la construction de la nouvelle nation. La Belgique libérale et bourgeoise (1846-1878) :Eliane Gubin, professeur à l'ULB, et Jean-Pierre Nandrin, professeur aux Facultés universitaires Saint-Louis, nous montrent comment la Belgique, sortie de sa période de construction, entre progressivement dans une phase parlementaire et démocratique, caractérisée par de fortes tensions et divisions, aussi bien entre libéraux et catholiques qu'à l'intérieur de chaque parti. De nouveaux problèmes émergent aussi durant cette période : les questions flamande, féminine et sociale, qui se développeront plus tard. Les Turbulences de la Belle Epoque (1878-1905) : Gita Deneckere, professeur à l'Université de Gand, couvre les années 1878 à 1905, années de troubles et de révoltes, d'émancipations et de réformes. Face à l'Etat, dirigé par une majorité catholique, les ouvriers, les femmes, les Flamands, tous revendiquent leurs droits et forcent l'ordre établi à de profondes réformes.