share_book
Envoyer cet article par e-mail

Quand ces dames tuent

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Quand ces dames tuent

Quand ces dames tuent

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Quand ces dames tuent"

    « Il ne faut jamais faire entièrement confiance aux femmes », estimait Arthur Conan Doyle. Eût-il croisé les héroïnes de ce recueil - tour à tour vénéneuses, machiavéliques, fatales -, le père de Sherlock Holmes aurait été plus catégorique encore... Il ne faut jamais faire confiance aux femmes ! Fort de cette certitude, Otto Penzler a demandé à dix-sept maîtres du suspense de lui livrer une nouvelle - le plus souvent inédite - mettant en scène une femme dangereuse. Celle imaginée par Joyce Carol Oates revient après 23 ans d'absence pour s'emparer du coeur de son ancien amant. Pour Nelson DeMille, il s'agit d'une sniper insaisissable qui hante la mémoire d'un officier, traumatisé par son expérience du Vietnam. Ed McBain évoque deux actrices qui décident de commettre un crime pour « savoir ce que ça fait » et mieux pouvoir ensuite jouer leur scène. Laura Lippman brosse le portrait d'une chasseresse qui trouve ses proies au hasard dans des aéroports... Après lecture de ces nouvelles, quel sens pourra-t-on encore accorder à l'expression « sexe faible » ? Si ces dames ne vous brisent pas le coeur... elles vous l'arracheront !

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 450  pages
    • Dimensions :  2.8cmx11.0cmx17.2cm
    • Poids : 258.5g
    • Editeur :   Archipoche Paru le
    • Collection : Suspense
    • ISBN :  2352871638
    • EAN13 :  9782352871637
    • Classe Dewey :  813.0872083522
    • Langue : Français

    D'autres livres de Otto Penzler

    Quand ces dames tuent !

    Il ne faut jamais faire confiance aux femmes ! Fort de cette certitude, Otto Penzler a demandé à dix-sept maîtres du suspense de lui livrer une nouvelle, le plus souvent inédite, mettant en scène une femme dangereuse. Après lecture de ce recueil, quel sens pourra-t-on encore accorder au sexe f...

    Meurtre dans le rough : Histoires inédites de mauvais coups, terribles lies et autres handicaps mortels par les maîtres du suspense d'aujourd'hui

    Corps transpercés par la hampe d'un drapeau, têtes fracassées à coups de club, balles explosives... La littérature policière ne compte plus les cadavres artistiquement disséminés sur les terrains de golf, et ses écrivains rivalisent d'imagination pour éliminer leurs victimes....

    Voir tous les livres de Otto Penzler

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    « Il ne faut jamais faire entièrement confiance aux femmes », estimait Arthur Conan Doyle. Eût-il croisé les héroïnes de ce recueil - tour à tour vénéneuses, machiavéliques, fatales -, le père de Sherlock Holmes aurait été plus catégorique encore... Il ne faut jamais faire confiance aux femmes ! Fort de cette certitude, Otto Penzler a demandé à dix-sept maîtres du suspense de lui livrer une nouvelle - le plus souvent inédite - mettant en scène une femme dangereuse. Celle imaginée par Joyce Carol Oates revient après 23 ans d'absence pour s'emparer du coeur de son ancien amant. Pour Nelson DeMille, il s'agit d'une sniper insaisissable qui hante la mémoire d'un officier, traumatisé par son expérience du Vietnam. Ed McBain évoque deux actrices qui décident de commettre un crime pour « savoir ce que ça fait » et mieux pouvoir ensuite jouer leur scène. Laura Lippman brosse le portrait d'une chasseresse qui trouve ses proies au hasard dans des aéroports... Après lecture de ces nouvelles, quel sens pourra-t-on encore accorder à l'expression « sexe faible » ? Si ces dames ne vous brisent pas le coeur... elles vous l'arracheront !