share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pourquoi le pape a mauvaise presse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pourquoi le pape a mauvaise presse

Pourquoi le pape a mauvaise presse

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Pourquoi le pape a mauvaise presse"

    Pourquoi le pape, chef spirituel d'un milliard de croyants, est-il si mal traité par les médias ? Pourquoi Benoît XVI est-il aussi impopulaire dans le pays qui fut naguère la " fille aînée de l'Église " ? Est-ce le fait de son manque de charisme, comparé à son prédécesseur ? Ou de ses récentes fautes de communication - discours de Ratisbonne, affaire Williamson, drame de Recife, condamnation du préservatif ? Au-delà de sa personne, est-ce le signe que le Vatican n'a pas su s'adapter aux exigences des médias d'aujourd'hui ? Ou que l'Église, par méfiance ou par principe, refuse délibérément de jouer le jeu de la communication moderne ? Est-ce, enfin, l'évolution des médias qui les conduit à ignorer peu à peu la nuance, la complexité, la pensée, la mémoire ? Ou bien est-ce l'effet de la sécularisation, de l'inculture religieuse, de l'anticléricalisme, du " politiquement correct " ou de l'individualisme ?

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 204  pages
    • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx20.8cm
    • Poids : 258.5g
    • Editeur :   Desclée De Brouwer Paru le
    • Collection : ESSAI/ENTRETIEN
    • ISBN :  2220061426
    • EAN13 :  9782220061429
    • Classe Dewey :  260
    • Langue : Français

    D'autres livres de Bernard Lecomte

    Les secrets du Vatican

    Le Vatican est l'un des endroits les plus fascinants de la planète. Et il est difficile de savoir ce qui s'y passe vraiment car on n'y enquête pas comme à la Maison Blanche ou au Kremlin. Au terme de deux ans d'enquête, notamment auprès d'éminences qui ont bien voulu, sous le sceau du [.......

    Les secrets du Vatican

    Le siège de l'Eglise catholique est un cas unique au monde : plus il cultive le secret, plus il attire la curiosité, les légendes et les rumeurs. Au terme de deux ans d'enquête dans les couloirs du Vatican, notamment auprès d'éminences qui ont bien voulu - sous le sceau du secret bien sûr ...

    Le Roman des papes

    Qui sont les papes des temps modernes ? Qui sont-ils vraiment, loin des portraits officiels, des encycliques, des audiences solennelles et des débats théologiques ? Pour la première fois, Le Roman des papes raconte la vie personnelle et quotidienne, souvent surprenante, de ces hommes qui ont [...

    Voir tous les livres de Bernard Lecomte

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Pourquoi le pape, chef spirituel d'un milliard de croyants, est-il si mal traité par les médias ? Pourquoi Benoît XVI est-il aussi impopulaire dans le pays qui fut naguère la " fille aînée de l'Église " ? Est-ce le fait de son manque de charisme, comparé à son prédécesseur ? Ou de ses récentes fautes de communication - discours de Ratisbonne, affaire Williamson, drame de Recife, condamnation du préservatif ? Au-delà de sa personne, est-ce le signe que le Vatican n'a pas su s'adapter aux exigences des médias d'aujourd'hui ? Ou que l'Église, par méfiance ou par principe, refuse délibérément de jouer le jeu de la communication moderne ? Est-ce, enfin, l'évolution des médias qui les conduit à ignorer peu à peu la nuance, la complexité, la pensée, la mémoire ? Ou bien est-ce l'effet de la sécularisation, de l'inculture religieuse, de l'anticléricalisme, du " politiquement correct " ou de l'individualisme ?