share_book
Envoyer cet article par e-mail

Quand Oleron était une île et autres souvenirs

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Quand Oleron était une île et autres souvenirs

Quand Oleron était une île et autres souvenirs

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Quand Oleron était une île et autres souvenirs"

C'était le temps de la pêche la foëne à la main, le temps des découvertes et des conquêtes propres à l'enfance, des cannes à pêche en bambou, des premiers baignassout', des bacs pour se rendre sur l'île... C'était le temps de l'avant et de l'après-guerre en Oleron. « Le souvenir est une chose très douce car ne reviennent en mémoire que les choses douces (...) Acceptez que la mélancolie me soit douce. » Michel Savatier remonte le cours tranquille de son enfance. Fouillant sa mémoire et les vieilles photographies, l'encens du passé au parfum trop enivrant imprègne albums et lettres. Petites histoires savamment entrelacées, récits d'aventures qui prennent sens en regard l'un de l'autre... pour s'amuser à l'école buissonnière en une époque si proche et si lointaine, pour l'oncle Marcel, boucher à Sauzelle et l'oncle Marc, administrateur en chef aux colonies, Monsieur Webert l'inventeur et les congés-payés qui venaient un été puis revenaient les étés suivants..., pour la chasse au lièvre, les pêcheurs de soles et les mareyeurs des écluses à poissons, pour le phare de Chassiron et les blockhaus... pour tous ces portraits tendres et riants de l'île d'Oleron et d'une jeunesse en son sein qui vous mèneront vers un passé émietté reconstruit page à page. .

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 208  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.2cmx21.8cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Le Croît Vif Paru le
  • Collection : Témoignages
  • ISBN :  2916104593
  • EAN13 :  9782916104591
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Savatier

L île d Oléron de A à Z

TOUT COULEUR Vous qui passez à Oléron, si vous voulez approcher de manière profitable ce pays qui est le nôtre à tous, vous trouverez ici un peu de son histoire, quelques-uns des aspects de sa vie sociale et un brin d information géographique. Vous percevrez ses ressources, prendrez connaissan...

L'oeillet d'Oleron le lys du Japon les Savatiers marins et botanistes

Un des traits des Charentes tient au fait qu elles favorisent l exotisme... À l appui de l assertion, on cite un certain Julien Viaud dont le nom de plume, Loti, vient d une fleur tahitienne. Les pays lointains : Rochefort s en est fait une spécialité comme première étape d accoutumance de la f...

Voir tous les livres de Michel Savatier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

C'était le temps de la pêche la foëne à la main, le temps des découvertes et des conquêtes propres à l'enfance, des cannes à pêche en bambou, des premiers baignassout', des bacs pour se rendre sur l'île... C'était le temps de l'avant et de l'après-guerre en Oleron. « Le souvenir est une chose très douce car ne reviennent en mémoire que les choses douces (...) Acceptez que la mélancolie me soit douce. » Michel Savatier remonte le cours tranquille de son enfance. Fouillant sa mémoire et les vieilles photographies, l'encens du passé au parfum trop enivrant imprègne albums et lettres. Petites histoires savamment entrelacées, récits d'aventures qui prennent sens en regard l'un de l'autre... pour s'amuser à l'école buissonnière en une époque si proche et si lointaine, pour l'oncle Marcel, boucher à Sauzelle et l'oncle Marc, administrateur en chef aux colonies, Monsieur Webert l'inventeur et les congés-payés qui venaient un été puis revenaient les étés suivants..., pour la chasse au lièvre, les pêcheurs de soles et les mareyeurs des écluses à poissons, pour le phare de Chassiron et les blockhaus... pour tous ces portraits tendres et riants de l'île d'Oleron et d'une jeunesse en son sein qui vous mèneront vers un passé émietté reconstruit page à page. .