share_book
Envoyer cet article par e-mail

Des puces, des cerveaux et des hommes : Quand l'électronique dialogue avec le cerveau

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Des puces, des cerveaux et des hommes : Quand l'électronique dialogue avec le cerveau

Des puces, des cerveaux et des hommes : Quand l'électronique dialogue avec le cerveau

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Des puces, des cerveaux et des hommes : Quand l'électronique dialogue avec le cerveau"

Les neurosciences et les technologies de la microélectronique et de l'informatique ont accompli récemment des progrès considérables. Le dialogue entre cerveau et électronique est en train de devenir réalité. Ainsi, en recueillant l'influx nerveux de quelques neurones, on sait interpréter les ordres cérébraux et fabriquer des interfaces cerveau-machine efficaces. On peut aussi envoyer des signaux électriques au cerveau en y implantant des électrodes : on a montré qu'il était possible par ce moyen de prendre le contrôle d'un animal (un rat en l'occurrence) pour le faire cheminer à sa guise. Ces avancées ouvrent des possibilités thérapeutiques inattendues. Grâce à elles, on pourrait redonner de l'autonomie à des personnes complètement paralysées, appareiller des personnes ayant perdu des membres, ou encore soigner des patients, notamment atteints de la maladie de Parkinson, qui ne peuvent plus être soulagés par l'arsenal médicamenteux habituel. Mais elles soulèvent également de nombreuses interrogations éthiques. Car, lorsqu'il s'agit de fabriquer un détecteur de mensonge, d'orienter des études de marketing, de déceler les addictions ou encore de repérer les sujets à "fort potentiel", la frontière est ténue entre la visée médicale et des objectifs de contrôle ou de normalisation des individus. Enfin, que penser des multiples tentatives pour augmenter l'humain, souvent évoquées dans le cadre de recherches militaires futuristes ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 335  pages
  • Dimensions :  2.8cmx13.4cmx21.4cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Le temps des sciences
  • ISBN :  2213623473
  • EAN13 :  9782213623474
  • Classe Dewey :  612.82
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Louis Pautrat

Demain le nanomonde : Voyage au coeur du minuscule

Faire toujours plus petit, plus rapide et moins cher : depuis quarante ans, nous assistons à une course à la miniaturisation. Cette évolution va-t-elle se poursuivre, et jusqu'où ? Les nanotechnologies sont nées de la possibilité de construire des transistors dont les dimensions [....]...

Voir tous les livres de Jean-Louis Pautrat

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les neurosciences et les technologies de la microélectronique et de l'informatique ont accompli récemment des progrès considérables. Le dialogue entre cerveau et électronique est en train de devenir réalité. Ainsi, en recueillant l'influx nerveux de quelques neurones, on sait interpréter les ordres cérébraux et fabriquer des interfaces cerveau-machine efficaces. On peut aussi envoyer des signaux électriques au cerveau en y implantant des électrodes : on a montré qu'il était possible par ce moyen de prendre le contrôle d'un animal (un rat en l'occurrence) pour le faire cheminer à sa guise. Ces avancées ouvrent des possibilités thérapeutiques inattendues. Grâce à elles, on pourrait redonner de l'autonomie à des personnes complètement paralysées, appareiller des personnes ayant perdu des membres, ou encore soigner des patients, notamment atteints de la maladie de Parkinson, qui ne peuvent plus être soulagés par l'arsenal médicamenteux habituel. Mais elles soulèvent également de nombreuses interrogations éthiques. Car, lorsqu'il s'agit de fabriquer un détecteur de mensonge, d'orienter des études de marketing, de déceler les addictions ou encore de repérer les sujets à "fort potentiel", la frontière est ténue entre la visée médicale et des objectifs de contrôle ou de normalisation des individus. Enfin, que penser des multiples tentatives pour augmenter l'humain, souvent évoquées dans le cadre de recherches militaires futuristes ?