share_book
Envoyer cet article par e-mail

La France sans identité : Pourquoi la République ne s'aime plus ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La France sans identité : Pourquoi la République ne s'aime plus ?

La France sans identité : Pourquoi la République ne s'aime plus ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La France sans identité : Pourquoi la République ne s'aime plus ?"

Continent peut on être français ? Il ne sert à rien de créer un ministère de l'Identité nationale, si nous ne sommes plus capables de réfléchir à cette question. Dans cet essai, Paul François Paoli affirme que les Français ont moins besoin d'un discours sur la démocratie et les droits de l'homme que de retrouver le goût d'une culture et d'une langue qui font de la France une entité particulière. N'est ce pas ce droit à la singularité qui est aujourd'hui occulté dans un monde qui semble voué à une uniformité massive ? Promouvoir des valeurs pour l'humanité, comme l'a fait la Révolution française, ne signifie pas se confondre avec le reste du monde. À l'heure où la prétention occidentale à représenter l'Universel est mise à mal par des puissances montantes, comme la Chine ou l'Inde, il est urgent de se demander dans quelle mesure il est encore possible de persévérer dans son être sans succomber à la tentation du repli.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 166  pages
  • Dimensions :  1.6cmx15.0cmx20.8cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Editions Autres Temps Paru le
  • Collection : Polémiques
  • ISBN :  2845213441
  • EAN13 :  9782845213449
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Paul-François Paoli

La tyrannie de la faiblesse

Malraux suggéra un jour que la femme était l'ultime opium de l'Occident. Comment lui donner tort quand on observe l'extraordinaire révolution accomplie depuis cinquante ans ? Non seulement les femmes sont devenues les égales des hommes, mais elles font désormais figure d'idéal, dans un [......

Nous ne sommes pas coupables : Assez de repentances !

Les colonies, Vichy, l'Algérie... Mais aussi Louis XIV, les jacobins, Napoléon... Et maintenant la IIIe République, de Gaulle... La France ne serait-elle qu'une suite d'aberrations ? Notre histoire ne serait-elle que barbare et insensée ? La politique ne serait-elle que l'écume de cette malédi...

Les Impostures de l'égalité

Dans un pamphlet brillant, nourri à une solide culture, l'auteur remet en cause le principe sacro saint d'égalité. Des trois principes fondateurs de la république, l'auteur explique que l'égalité est celui qui est le plus régulièrement pris en otage par les censures....

Voir tous les livres de Paul-François Paoli

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Continent peut on être français ? Il ne sert à rien de créer un ministère de l'Identité nationale, si nous ne sommes plus capables de réfléchir à cette question. Dans cet essai, Paul François Paoli affirme que les Français ont moins besoin d'un discours sur la démocratie et les droits de l'homme que de retrouver le goût d'une culture et d'une langue qui font de la France une entité particulière. N'est ce pas ce droit à la singularité qui est aujourd'hui occulté dans un monde qui semble voué à une uniformité massive ? Promouvoir des valeurs pour l'humanité, comme l'a fait la Révolution française, ne signifie pas se confondre avec le reste du monde. À l'heure où la prétention occidentale à représenter l'Universel est mise à mal par des puissances montantes, comme la Chine ou l'Inde, il est urgent de se demander dans quelle mesure il est encore possible de persévérer dans son être sans succomber à la tentation du repli.