share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pourquoi des kamikazes ? : Les raisons d'un désastre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pourquoi des kamikazes ? : Les raisons d'un désastre

Pourquoi des kamikazes ? : Les raisons d'un désastre

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pourquoi des kamikazes ? : Les raisons d'un désastre"

La question des kamikazes a pris une importance considérable en Israël : depuis septembre 2000, début de la deuxième Intifada, la moitié des israéliens tués dans le conflit l'ont été au cours d'attentats suicides. Mais quelles sont les motivations de leurs auteurs et quelles sont les conséquences politiques ? Margalit a repris toutes les déclarations qu'ils ont pu faire avant de mourir. Plus que l'idée de jihad (guerre sainte) c'est la notion de shahid (martyr) qui semble ici importante. Selon un verset du Coran, le shahid ne meurt pas car ses motifs sont purs. L'honneur retombera sur toute la famille. A l'origine de tels actes, il y aurait toujours une personne précise à venger. Il s'agit aussi de d'effrayer l'ennemi au plus profond de son coeur. Dans un second texte, Amos Elon examine les racines du conflit depuis l'origine du sionisme et les textes de Theodor Herzl. Il revient sur les raisons qui ont amené les extrémistes des deux bords à occuper le devant de la scène. Selon lui, « la plus grande tragédie d'Israël pourrait bien être la médiocrité de plus en plus alarmante de ses dirigeants. »

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 112  pages
  • Dimensions :  1.0cmx13.0cmx17.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Les Empêcheurs De Penser En Rond Paru le
  • Collection : Points de vue d'Amérique
  • ISBN :  2846710767
  • EAN13 :  9782846710763
  • Classe Dewey :  327
  • Langue : Français

D'autres livres de Avishai Margalit

La société décente

“En proposant cette notion de société décente, qui conjugue le respect de chacun vis-à-vis de lui-même et des autres à la non-humiliation des institutions envers les citoyens, tous les citoyens, l'auteur renouvelle notre perception et notre appréciation des évolutions qui [....]...

Du compromis et des compromis pourris : Réflexion sur les paix justes et injustes

Etre capable de faire des compromis est une grande vertu politique, particulièrement lorsqu'il s'agit de sauver la paix. Mais il existe des limites morales à l'acceptation des compromis. Ces limites, y compris lorsque la paix est en jeu, sont tout le sujet de ce livre. Quelles sont-elles? A partir...

L'éthique du souvenir

Un officier se fait lyncher par la presse de son pays après avoir, lors d'une cérémonie, oublié le nom d'un de ses jeunes soldats mort peu de temps avant lors d'une opération. A-t-il commis une faute ? Quel est le rôle du souvenir dans notre vie intime, et dans la vie collective d'une nation ?...

Voir tous les livres de Avishai Margalit

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La question des kamikazes a pris une importance considérable en Israël : depuis septembre 2000, début de la deuxième Intifada, la moitié des israéliens tués dans le conflit l'ont été au cours d'attentats suicides. Mais quelles sont les motivations de leurs auteurs et quelles sont les conséquences politiques ? Margalit a repris toutes les déclarations qu'ils ont pu faire avant de mourir. Plus que l'idée de jihad (guerre sainte) c'est la notion de shahid (martyr) qui semble ici importante. Selon un verset du Coran, le shahid ne meurt pas car ses motifs sont purs. L'honneur retombera sur toute la famille. A l'origine de tels actes, il y aurait toujours une personne précise à venger. Il s'agit aussi de d'effrayer l'ennemi au plus profond de son coeur. Dans un second texte, Amos Elon examine les racines du conflit depuis l'origine du sionisme et les textes de Theodor Herzl. Il revient sur les raisons qui ont amené les extrémistes des deux bords à occuper le devant de la scène. Selon lui, « la plus grande tragédie d'Israël pourrait bien être la médiocrité de plus en plus alarmante de ses dirigeants. »