share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Face cachée de 1940 : Comment Churchill réussit à prolonger la partie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Face cachée de 1940 : Comment Churchill réussit à prolonger la partie

La Face cachée de 1940 : Comment Churchill réussit à prolonger la partie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Face cachée de 1940 : Comment Churchill réussit à prolonger la partie"

Juin 1940 : pour Hitler, la réussite totale est à portée de main. Pourtant, au bord du triomphe, il trébuche. Il va connaître encore d'autres succès mais ne rattrapera plus jamais la victoire. La compréhension de ce moment, crucial entre tous, de l'histoire contemporaine, est entravée par des préjugés vivaces. L'immobilisme de la drôle de guerre résulterait de l'embarras du dictateur allemands et le général von Manstein lui aurait, par son plan d'attaque sur Sedan, enlevé une épine du pied. L'Angleterre aurait été plus décidée à le combattre que la France. Paul Reynaud et de Gaulle auraient fait équipe jusqu'à la mi-juin, puis Churchill aurait ouvert sans difficultés au dernier nommé les micros de la BBC. A Montoire, Hitler se serait adressé à Pétain de manière déférente, comme il sied à un caporal comparaissant devant un maréchal... Cet ouvrage montre la fausseté de ces affirmations et de beaucoup d'autres, couramment admises. Il résume une quinzaine d'années de recherches, dont les résultats ont été exposés dans un grand nombre de livres et d'articles, et récemment sanctionnés par la soutenance d'une thèse en Sorbonne. En fait, Hitler savait fort bien ce qu'il voulait ; il mettait en oeuvre, pour l'obtenir, un immense talent stratégique, et le mérite de Churchill dans la mise en échec de ses plans, est beaucoup plus considérable qu'on ne pense. Le nazisme et la Seconde Guerre mondiale tiennent, encore aujourd'hui, une place importante dans les débats politiques et militaires. Il est d'autant plus important de mettre en lumière les vraies responsabilités, comme les vrais enjeux.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 191  pages
  • Dimensions :  1.6cmx13.8cmx20.8cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   François-Xavier De Guibert Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2868398413
  • EAN13 :  9782868398413
  • Classe Dewey :  940
  • Langue : Français

D'autres livres de François Delpla

Hitler

Le grand nombre d'ouvrages qui ont été consacrés à Hitler pourrait laisser penser que cette première biographie française n'offrira guère de surprise à son lecteur. Or, il n'en est rien, car l'ouvrage de François Delpla innove radicalement, tant par sa méthode que par ses [....]...

Petit dictionnaire énervé de la Seconde Guerre mondiale

Agrégé et docteur en histoire, François Delpla est l'un des plus grands spécialistes français de la Seconde Guerre mondiale. Auteur d'une quinzaine d'ouvrages, dont la seule biographie de Hitler en langue française, il a depuis de nombreuses années pris à bras le corps un certain nombre de p...

Qui a tué Georges Mandel ?

Paris, 7 juillet 1944. Georges Mandel est extrait de la prison de la Santé. Deux tractions filent sud-est. En forêt de Fontainebleau, une panne est simulée. Invité à sortir, l'ex-ministre de l'Intérieur est fauché d'une rafale de pistolet-mitrailleur, puis achevé de deux balles dans la tête...

Voir tous les livres de François Delpla

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Juin 1940 : pour Hitler, la réussite totale est à portée de main. Pourtant, au bord du triomphe, il trébuche. Il va connaître encore d'autres succès mais ne rattrapera plus jamais la victoire. La compréhension de ce moment, crucial entre tous, de l'histoire contemporaine, est entravée par des préjugés vivaces. L'immobilisme de la drôle de guerre résulterait de l'embarras du dictateur allemands et le général von Manstein lui aurait, par son plan d'attaque sur Sedan, enlevé une épine du pied. L'Angleterre aurait été plus décidée à le combattre que la France. Paul Reynaud et de Gaulle auraient fait équipe jusqu'à la mi-juin, puis Churchill aurait ouvert sans difficultés au dernier nommé les micros de la BBC. A Montoire, Hitler se serait adressé à Pétain de manière déférente, comme il sied à un caporal comparaissant devant un maréchal... Cet ouvrage montre la fausseté de ces affirmations et de beaucoup d'autres, couramment admises. Il résume une quinzaine d'années de recherches, dont les résultats ont été exposés dans un grand nombre de livres et d'articles, et récemment sanctionnés par la soutenance d'une thèse en Sorbonne. En fait, Hitler savait fort bien ce qu'il voulait ; il mettait en oeuvre, pour l'obtenir, un immense talent stratégique, et le mérite de Churchill dans la mise en échec de ses plans, est beaucoup plus considérable qu'on ne pense. Le nazisme et la Seconde Guerre mondiale tiennent, encore aujourd'hui, une place importante dans les débats politiques et militaires. Il est d'autant plus important de mettre en lumière les vraies responsabilités, comme les vrais enjeux.