share_book
Envoyer cet article par e-mail

Comment je me suis noyé

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Comment je me suis noyé

Comment je me suis noyé

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Comment je me suis noyé"

    Quand il voit trois hommes vêtus de combinaisons vertes et portant des masques à gaz s'introduire dans sa chambre d'hôtel pour tuer la femme de sa vie, est-ce que Boris délire ? Et quand il se réveille avec June morte à ses côtés, est-ce que son délire s'aggrave ? Frapper des gendarmes, tuer des mafieux russes, étrangler des espions italiens, commettre un hold-up, est-ce le signe qu'il est un dangereux psychopathe ? Ou aurait-il mis le pied dans un merdier ultratechnologique et extrêmement mortel ? Une chose est sûre, Boris fait tout pour réaliser le cauchemar qu'il a mis en chanson : mourir noyé. Mais pas tout seul.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 189  pages
    • Dimensions :  1.4cmx11.6cmx17.2cm
    • Poids : 117.9g
    • Editeur :   Gallimard Paru le
    • Collection : Série noire
    • ISBN :  2070495078
    • EAN13 :  9782070495078
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Serge Quadruppani

    J'ai jeté mon portable

    Un roman noir initiatique sur le refus de la violence et du voyeurisme, sur les dangers d'une société amatrice de sensationnalisme et de raccourcis... par l'un des grands maîtres du polar français....

    La disparition soudaine des ouvrieres

    En vacances avec son mari dans une sublime vallée italienne, la tranquillité de la commissaire Simona Tavianello sera de courte durée. Une série de meurtres inexpliqués va bientôt bouleverser la région et Simona ne résistera pas longtemps à se mêler de l’enquête. D’où viennent ces tr...

    Saturne - (LI)

    Alors que tout semble paisible aux thermes de Saturne, lieu de repos préféré des Romains, un homme ouvre le feu et fait trois victimes et plusieurs blessés avant de s’enfuir. La commissaire Simona Tavianello est chargée de l’enquête et tandis que la piste terroriste d’Al-Qaeda est toute ...

    Carton noir au Parc

    Deux des hommes attablés tout à l'heure au café des Deux Palais lui bloquent le passage, le regard dur, un sourire hargneux aux lèvres. - Alors, Joachim, dit un crâne rasé avec l'accent allemand, tu nous laisses tomber ? Comme Joachim fait un pas en avant, cherchant le regard des autres voyage...

    Voir tous les livres de Serge Quadruppani

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Quand il voit trois hommes vêtus de combinaisons vertes et portant des masques à gaz s'introduire dans sa chambre d'hôtel pour tuer la femme de sa vie, est-ce que Boris délire ? Et quand il se réveille avec June morte à ses côtés, est-ce que son délire s'aggrave ? Frapper des gendarmes, tuer des mafieux russes, étrangler des espions italiens, commettre un hold-up, est-ce le signe qu'il est un dangereux psychopathe ? Ou aurait-il mis le pied dans un merdier ultratechnologique et extrêmement mortel ? Une chose est sûre, Boris fait tout pour réaliser le cauchemar qu'il a mis en chanson : mourir noyé. Mais pas tout seul.