share_book
Envoyer cet article par e-mail

Encore une heure de gagnée : Comment un musicien juif survécut aux années du nazisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Encore une heure de gagnée : Comment un musicien juif survécut aux années du nazisme

Encore une heure de gagnée : Comment un musicien juif survécut aux années du nazisme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Encore une heure de gagnée : Comment un musicien juif survécut aux années du nazisme"

A travers l'histoire véridique de Konrad Latte, un musicien juif qui a survécu au nazisme en Allemagne, Peter Schneider dresse le portrait des « Justes » allemands, cette poignée de résistants du quotidien, qui contribuèrent à sauver des juifs. Peter Schneider a interrogé Konrad et Ellen Latte et a minutieusement reconstitué la vie de Konrad sous les années de terreur du IIIème Reich. On découvre l'univers d'une famille bourgeoise, qui vit paisiblement au milieu des livres et des instruments de musique, bousculée soudainement par l'horreur du nazisme : les humiliations, la peur des rafles, les arrestations, la déportation... Les parents de Konrad sont déportés à Auschwitz en 1943, d'où ils ne reviendront pas. Konrad échappe à ce sort tragique en vivant caché et en dissimulant son identité. Encore une heure de gagnée est un hommage rendu à ceux qui l'ont aidé, aux Justes qui se sont mis en danger de mort pour lui sauver la vie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 234  pages
  • Dimensions :  1.6cmx12.2cmx20.2cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Grasset Paru le
  • ISBN :  2246626811
  • EAN13 :  9782246626817
  • Classe Dewey :  943.086
  • Langue : Français

D'autres livres de Peter Schneider

Chute libre à Berlin

Immigré allemand installé en Californie, le biologiste Edouard Hoffmann apprend qu'il a hérité un immeuble situé à Berlin-Est. De retour après plusieurs années d'absence, Edouard découvre une ville en chantier qu'il ne reconnaît pas. Il tente de prendre possession de son bien et s'enlise d...

Voir tous les livres de Peter Schneider

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

A travers l'histoire véridique de Konrad Latte, un musicien juif qui a survécu au nazisme en Allemagne, Peter Schneider dresse le portrait des « Justes » allemands, cette poignée de résistants du quotidien, qui contribuèrent à sauver des juifs. Peter Schneider a interrogé Konrad et Ellen Latte et a minutieusement reconstitué la vie de Konrad sous les années de terreur du IIIème Reich. On découvre l'univers d'une famille bourgeoise, qui vit paisiblement au milieu des livres et des instruments de musique, bousculée soudainement par l'horreur du nazisme : les humiliations, la peur des rafles, les arrestations, la déportation... Les parents de Konrad sont déportés à Auschwitz en 1943, d'où ils ne reviendront pas. Konrad échappe à ce sort tragique en vivant caché et en dissimulant son identité. Encore une heure de gagnée est un hommage rendu à ceux qui l'ont aidé, aux Justes qui se sont mis en danger de mort pour lui sauver la vie.