share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tracés, Hors-série 2010: A quoi servent les sciences humaines II: Sciences sociales et monde de l'entreprise. A quoi sert la géographie?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tracés, Hors-série 2010: A quoi servent les sciences humaines II: Sciences sociales et monde de l'entreprise. A quoi sert la géographie?

Tracés, Hors-série 2010: A quoi servent les sciences humaines II: Sciences sociales et monde de l'entreprise. A quoi sert la géographie?

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Tracés, Hors-série 2010: A quoi servent les sciences humaines II: Sciences sociales..."

Avec ce deuxième volume sur les usages des sciences humaines, la revue Tracés poursuit l'exploration des divers mondes qui s'emparent de ces sciences encore trop souvent réputées « inutiles ». Comment une carte de géographe est-elle utilisée dans la prévention de risques sanitaires ? Dans des stratégies militaires ? Par des firmes multinationales ? Quelle place les entreprises font-elles aux historiens ? Les histoires d'entreprises sont-elles toujours des hagiographies ? Quels problèmes rencontrent chercheurs et consultants face à la commande ? Comment s'en sortent-ils ? Comment concilier rôle de chercheur et rôle d'expert ? Dans la lignée du premier volume, cette nouvelle livraison interroge la question fondamentale et classique de l'utilité des sciences humaines à partir des usages concrets de ces savoirs qu'exposent des témoignages originaux de chercheurs et d'acteurs, autour des rapports entre « sciences sociales et entreprises » d'une part, et entre « géographie et espace public » d'autre part. La question de l'utilité n'est donc pas la bonne. La cause est entendue : les sciences humaines sont très sollicitées, comme le montre une nouvelle fois ce volume. La question est bien plutôt : comment on s'en sert ? Pour quelles raisons, avec quelles conséquences ? L'objectif poursuivi par la publication de ce cycle est non seulement de valoriser les sciences humaines dans l'espace public, mais de chercher à soulever la question de leur démocratisation et de leur appropriation dans l'ensemble de la société.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 264  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.0cmx22.6cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Ens éditions Paru le
  • Collection : Tracés
  • ISBN :  2847882324
  • EAN13 :  9782847882322
  • Langue : Français

D'autres livres de  Edouard Gardella

L'engagement ethnographique

Observer, participer, comprendre, décrire sont les étapes clés du travail de l'ethnographe. Elles ont donné lieu à de véritables controverses, d'autant plus intenses que s'est accru l'engagement du chercheur dans la cité. Présentant des textes récents, mais déjà classiques, L'engagement e...

L'urgence sociale en action : Ethnographie du Samusocial de Paris

Tous les hivers, à la venue du grand froid, l'attention du public se porte sur les personnes qui vivent et qui meurent dans la rue. C'est tous les ans l'occasion de témoignages sur les "maraudes" qui les prennent en charge. Pourtant, le Samusocial de Paris est à l'oeuvre toute l'année, jour et n...

Voir tous les livres de  Edouard Gardella

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Avec ce deuxième volume sur les usages des sciences humaines, la revue Tracés poursuit l'exploration des divers mondes qui s'emparent de ces sciences encore trop souvent réputées « inutiles ». Comment une carte de géographe est-elle utilisée dans la prévention de risques sanitaires ? Dans des stratégies militaires ? Par des firmes multinationales ? Quelle place les entreprises font-elles aux historiens ? Les histoires d'entreprises sont-elles toujours des hagiographies ? Quels problèmes rencontrent chercheurs et consultants face à la commande ? Comment s'en sortent-ils ? Comment concilier rôle de chercheur et rôle d'expert ? Dans la lignée du premier volume, cette nouvelle livraison interroge la question fondamentale et classique de l'utilité des sciences humaines à partir des usages concrets de ces savoirs qu'exposent des témoignages originaux de chercheurs et d'acteurs, autour des rapports entre « sciences sociales et entreprises » d'une part, et entre « géographie et espace public » d'autre part. La question de l'utilité n'est donc pas la bonne. La cause est entendue : les sciences humaines sont très sollicitées, comme le montre une nouvelle fois ce volume. La question est bien plutôt : comment on s'en sert ? Pour quelles raisons, avec quelles conséquences ? L'objectif poursuivi par la publication de ce cycle est non seulement de valoriser les sciences humaines dans l'espace public, mais de chercher à soulever la question de leur démocratisation et de leur appropriation dans l'ensemble de la société.