share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le coffre-fort de ma mère

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le coffre-fort de ma mère

Le coffre-fort de ma mère

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le coffre-fort de ma mère"

Pierre-Jean Amar, fils unique d'une famille juive algéroise, orphelin de père à quinze ans, sera jusqu'à l'âge adulte prisonnier d'une mère malade et autoritaire, extraordinairement abusive. De cette jeunesse confisquée, d'où il ressort une funeste impression de mort dans la vie, naîtra un goût pour l'art et un besoin d'expression que la pratique de la photographie allait combler. C'est donc naturellement par ce moyen qu'il a fait, en fixant divers objets de l'appartement où il vivait près d'elle (l'armoire à pharmacie débordant de remèdes, le placard à vaisselle, le lit, la table de nuit... et jusqu'au coffre-fort tellement symbolique de son enfermement) une manière de portrait par contumace de cette mère aimée autant qu'haïe, et un autoportrait par ricochet. Cette tentative autobiographique - dont le lecteur saisit forcément la dimension d'exorcisme - le mettra dans une position positivement inconfortable : celle d'avoir à reconnaître dans cet étrange cas de possession les marques les plus banales de l'amour et de la vie ordinaire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 72  pages
  • Dimensions :  1.4cmx16.4cmx24.0cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Le Temps Qu'il Fait Paru le
  • Collection : PHOTOGRAPHIE
  • ISBN :  2868535216
  • EAN13 :  9782868535214
  • Classe Dewey :  770
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre-Jean Amar

Le photojournalisme

Dès son invention, la photographie est apparue comme un bon moyen de rendre compte des grands événements du monde. Cet ouvrage retrace donc l'histoire de cette utilisation de l'image à des fins documentaires en analysant comment elle s'articule notamment aux progrès des techniques d'impression ...

Prix : 96.2 DH
L'ABCdaire de la photographie

Pierre-Jean Amar est photographe créateur. Enseignant à l'Université de Provence, il est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur la photographie. ...

Voir tous les livres de Pierre-Jean Amar

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pierre-Jean Amar, fils unique d'une famille juive algéroise, orphelin de père à quinze ans, sera jusqu'à l'âge adulte prisonnier d'une mère malade et autoritaire, extraordinairement abusive. De cette jeunesse confisquée, d'où il ressort une funeste impression de mort dans la vie, naîtra un goût pour l'art et un besoin d'expression que la pratique de la photographie allait combler. C'est donc naturellement par ce moyen qu'il a fait, en fixant divers objets de l'appartement où il vivait près d'elle (l'armoire à pharmacie débordant de remèdes, le placard à vaisselle, le lit, la table de nuit... et jusqu'au coffre-fort tellement symbolique de son enfermement) une manière de portrait par contumace de cette mère aimée autant qu'haïe, et un autoportrait par ricochet. Cette tentative autobiographique - dont le lecteur saisit forcément la dimension d'exorcisme - le mettra dans une position positivement inconfortable : celle d'avoir à reconnaître dans cet étrange cas de possession les marques les plus banales de l'amour et de la vie ordinaire.