share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mangas Coloradas : Chef apache

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mangas Coloradas : Chef apache

Mangas Coloradas : Chef apache

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Mangas Coloradas : Chef apache"

    Mangas Coloradas (1790-1863), chef de la bande des Apaches chihennes mimbrenos, fut le plus important des chefs chiricahuas du xIxe siècle ; il en fut aussi le plus puissant et le plus adulé jusqu'à l'arrivée de son beau-fils Cochise, chef de la bande des Apaches chokonens. Au faîte de sa puissance militaire et de chef tribal, Mangas Coloradas avait toujours désiré vivre en paix avec les Américains. Cependant, les Apaches étant en guerre depuis des siècles avec le Mexique, Mangas Coloradas ne put tenir les Américains à distance de leurs alliances avec les Mexicains et a fini par devenir à la fin de sa vie l'un des plus redoutés de tous les chefs indiens vivant aux Etats-Unis. Ayant une claire conscience de la réalité, il était naturellement enclin à négocier, ayant déjà cherché à établir des relations pacifiques avec les Blancs. En fin de compte, sa confiance et sa bonne volonté entraînèrent sa mort. Lorsqu'en 1863, il voulut rencontrer les Américains pour confirmer son attitude initiale de paix, le général West le fit capturer par traîtrise pour ensuite le faire torturer au fer rouge pendant son sommeil, l'abattre à bout portant puis le décapiter. A l'instar de Victorio et de Cochise, les deux leaders les plus importants des Chiricahuas durant les deux décennies qui suivirent son assassinat, Mangas Coloradas n'avait pas cherché à combattre les Américains. Si ces dirigeants apaches, avec Geronimo, sont plus connus que lui, Mangas Coloradas fut un véritable chef qui sut user de diplomatie et développer des alliances pour atteindre une réelle position dominante sur une base tribale. Généreux, habile à la chasse comme à la guerre, sage, orateur talentueux, il possédait les qualités essentielles qui font d'un grand chef indien l'équivalent d'un homme d'Etat : Mangas Coloradas était en fait le général en chef des Chiricahuas. Il avait en lui, dans un mélange étonnant de beauté et d'harmonie, toutes les qualités les plus appréciées dans la culture apache. Son histoire est celle d'un peuple naturellement modeste et paisible, rendu cruel et intransigeant par les incompréhensions, les mensonges et l'oppression. C'est une histoire très triste. Il est nécessaire qu'elle soit racontée

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 711  pages
    • Dimensions :  6.2cmx14.8cmx24.0cm
    • Poids : 997.9g
    • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
    • Collection : Nuage rouge
    • ISBN :  2268064468
    • EAN13 :  9782268064468
    • Classe Dewey :  978.903 092
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Mangas Coloradas (1790-1863), chef de la bande des Apaches chihennes mimbrenos, fut le plus important des chefs chiricahuas du xIxe siècle ; il en fut aussi le plus puissant et le plus adulé jusqu'à l'arrivée de son beau-fils Cochise, chef de la bande des Apaches chokonens. Au faîte de sa puissance militaire et de chef tribal, Mangas Coloradas avait toujours désiré vivre en paix avec les Américains. Cependant, les Apaches étant en guerre depuis des siècles avec le Mexique, Mangas Coloradas ne put tenir les Américains à distance de leurs alliances avec les Mexicains et a fini par devenir à la fin de sa vie l'un des plus redoutés de tous les chefs indiens vivant aux Etats-Unis. Ayant une claire conscience de la réalité, il était naturellement enclin à négocier, ayant déjà cherché à établir des relations pacifiques avec les Blancs. En fin de compte, sa confiance et sa bonne volonté entraînèrent sa mort. Lorsqu'en 1863, il voulut rencontrer les Américains pour confirmer son attitude initiale de paix, le général West le fit capturer par traîtrise pour ensuite le faire torturer au fer rouge pendant son sommeil, l'abattre à bout portant puis le décapiter. A l'instar de Victorio et de Cochise, les deux leaders les plus importants des Chiricahuas durant les deux décennies qui suivirent son assassinat, Mangas Coloradas n'avait pas cherché à combattre les Américains. Si ces dirigeants apaches, avec Geronimo, sont plus connus que lui, Mangas Coloradas fut un véritable chef qui sut user de diplomatie et développer des alliances pour atteindre une réelle position dominante sur une base tribale. Généreux, habile à la chasse comme à la guerre, sage, orateur talentueux, il possédait les qualités essentielles qui font d'un grand chef indien l'équivalent d'un homme d'Etat : Mangas Coloradas était en fait le général en chef des Chiricahuas. Il avait en lui, dans un mélange étonnant de beauté et d'harmonie, toutes les qualités les plus appréciées dans la culture apache. Son histoire est celle d'un peuple naturellement modeste et paisible, rendu cruel et intransigeant par les incompréhensions, les mensonges et l'oppression. C'est une histoire très triste. Il est nécessaire qu'elle soit racontée