share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mémoire du monde noir: [agenda perpétuel]

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mémoire du monde noir: [agenda perpétuel]

Mémoire du monde noir: [agenda perpétuel]

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Mémoire du monde noir: [agenda perpétuel]"

    De l'Afrique et des diasporas africaines, les médias ne nous montrent généralement que les plaies, nombreuses il est vrai : famines, maladies, guerres fratricides, saccages écologiques, tentatives de démocratisation sans lendemain. La vitalité et la magie des peuples africains sont ainsi englouties dans des flots d'images de calamités. Briser ce regard réducteur et sinistre est l'une des raisons d'être de cet agenda. Au travers d'images, de proverbes, et de 366 libres évocations de femmes, d'hommes, d'événements fondateurs de la grande aventure du monde noir, David Gakunzi nous propose, jour après jour, de reconstituer une mémoire fissurée, écartelée, déboussolée par un demi-millénaire d'oppression physique et symbolique. Fixer cette mémoire ; lui donner un sens, l'interroger, c'est exprimer une conviction. « C'est, en sachant d'où nous venons, écrit-il, que nous saurons mieux cerner où nous sommes et mieux définir où aller. "Coupe tes chaînes et tu es libre, coupe tes racines et tu meurs" ; dit le proverbe. ».

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 300  pages
    • Dimensions :  2.4cmx19.0cmx20.6cm
    • Poids : 698.5g
    • Editeur :   L'harmattan Paru le
    • ISBN :  2738429327
    • EAN13 :  9782738429322
    • Classe Dewey :  305.896
    • Langue : Français

    D'autres livres de David Gakunzi

    Cote d'Ivoire le Crime Parfait

    " Gbagbo a perdu les élections " : mensonge institutionnel, idée répandue, admise à force d'être martelée. Information reprise en boucle hors de toute vérification de la matérialité des faits. Désinformation. La désinformation est un jeu de massacre contre la vérité ; elle martyrise,...

    Voir tous les livres de David Gakunzi

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    De l'Afrique et des diasporas africaines, les médias ne nous montrent généralement que les plaies, nombreuses il est vrai : famines, maladies, guerres fratricides, saccages écologiques, tentatives de démocratisation sans lendemain. La vitalité et la magie des peuples africains sont ainsi englouties dans des flots d'images de calamités. Briser ce regard réducteur et sinistre est l'une des raisons d'être de cet agenda. Au travers d'images, de proverbes, et de 366 libres évocations de femmes, d'hommes, d'événements fondateurs de la grande aventure du monde noir, David Gakunzi nous propose, jour après jour, de reconstituer une mémoire fissurée, écartelée, déboussolée par un demi-millénaire d'oppression physique et symbolique. Fixer cette mémoire ; lui donner un sens, l'interroger, c'est exprimer une conviction. « C'est, en sachant d'où nous venons, écrit-il, que nous saurons mieux cerner où nous sommes et mieux définir où aller. "Coupe tes chaînes et tu es libre, coupe tes racines et tu meurs" ; dit le proverbe. ».