share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pas de quartier ?: Délinquance juvénile et justice des mineurs

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pas de quartier ?: Délinquance juvénile et justice des mineurs

Pas de quartier ?: Délinquance juvénile et justice des mineurs

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pas de quartier ?: Délinquance juvénile et justice des mineurs"

« Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent  la protection de l’enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort  de l’enfance traduite en justice. La France n’est pas assez riche  d’enfants pour qu’elle ait le droit de négliger tout ce qui peut en faire  des êtres sains. » Charles de Gaulle Le 2 février 1945 le chef du Gouvernement provisoire d’une France  à peine libérée du nazisme, motivait ainsi une Ordonnance historique  sur la justice des mineurs, inspirée par le programme du Conseil  national de la Résistance. Depuis 2002, un demi-siècle plus tard, une majorité parlementaire  et des gouvernements prétendant se réclamer pourtant du « gaullisme »,  démantèlent méthodiquement par des lois successives la célèbre  ordonnance de 1945. Au Conseil constitutionnel, entre 1992 et 2010, Pierre Joxe a tenté  de s’opposer à cette entreprise de démolition.  Devenu avocat des enfants en 2010, pour pouvoir observer cette justice  des mineurs de l’intérieur, il témoigne aujourd’hui et prend position contre  la destruction programmée d’une de nos plus belles institutions sociales.  Pierre Joxe fut ministre de l’Industrie puis ministre de l’Intérieur,  enfin ministre de la Défense au cours des deux septennats de  François Mitterrand. Ancien président de la Cour des comptes, il a  siégé au Conseil constitutionnel de 2001 à 2010.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 300  pages
  • Dimensions :  2.6cmx13.6cmx21.2cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Documents
  • ISBN :  2213668248
  • EAN13 :  9782213668246
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Joxe

Pourquoi Mitterrand ?

Pierre Joxe, un des plus proches compagnons de route de François Mitterrand, livre un portrait sensible et inédit de l'ancien président, dernier personnage romanesque de la vie politique française. Il raconte le Mitterrand décolonisateur, le vichyste tardivement résistant, le refondateur du...

Pourquoi Mitterrand ?

Pourquoi Mitterrand? C'est un de ses plus anciens et plus proches compagnons de route qui nous livre ici son regard de témoin privilégié et indépendant. Pierre Joxe raconte le Mitterrand décolonisateur qu'il découvrit à vingt ans, le " candidat unique de la gauche " de 1965, le député de la...

Voir tous les livres de Pierre Joxe

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent  la protection de l’enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort  de l’enfance traduite en justice. La France n’est pas assez riche  d’enfants pour qu’elle ait le droit de négliger tout ce qui peut en faire  des êtres sains. » Charles de Gaulle Le 2 février 1945 le chef du Gouvernement provisoire d’une France  à peine libérée du nazisme, motivait ainsi une Ordonnance historique  sur la justice des mineurs, inspirée par le programme du Conseil  national de la Résistance. Depuis 2002, un demi-siècle plus tard, une majorité parlementaire  et des gouvernements prétendant se réclamer pourtant du « gaullisme »,  démantèlent méthodiquement par des lois successives la célèbre  ordonnance de 1945. Au Conseil constitutionnel, entre 1992 et 2010, Pierre Joxe a tenté  de s’opposer à cette entreprise de démolition.  Devenu avocat des enfants en 2010, pour pouvoir observer cette justice  des mineurs de l’intérieur, il témoigne aujourd’hui et prend position contre  la destruction programmée d’une de nos plus belles institutions sociales.  Pierre Joxe fut ministre de l’Industrie puis ministre de l’Intérieur,  enfin ministre de la Défense au cours des deux septennats de  François Mitterrand. Ancien président de la Cour des comptes, il a  siégé au Conseil constitutionnel de 2001 à 2010.