share_book
Envoyer cet article par e-mail

Yogayajñavalkyam, Corps et âme, Le Yoga selon Yajñavalkya

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Yogayajñavalkyam, Corps et âme, Le Yoga selon Yajñavalkya

Yogayajñavalkyam, Corps et âme, Le Yoga selon Yajñavalkya


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Yogayajñavalkyam, Corps et âme, Le Yoga selon Yajñavalkya"

Ce livre est le seul témoignage qui nous reste de ce que fut le yoga entre l'Antiquité et la période moderne, soit entre les Sutra philosophiques de Patañjali (IIe siècle avant notre ère ?) et les traités techniques comme la Hathayogapradipika (XVe siècle). Il explique et développe tous les éléments pratiques du " yoga aux huit membres " (astangayoga) sur lesquels les Aphorismes de Patañjali étaient restés fort discrets, en particulier la régulation du souffle (pranayama), l'attention (dharana) ou encore la méditation (dhyana). On comprend dès lors pourquoi ce Yoga de Yajñavalkya est si célèbre en Inde, comme l'attestent les nombreuses citations et allusions qui parsèment les textes classiques, toujours soucieux de se référer aux écrits anciens et importants. La traduction française de ce traité était donc bien nécessaire, mais la diversité des sujets discutés a longtemps retardé l'entreprise : il est en effet question des aspects techniques et médicaux autant que des idées philosophiques inhérentes au yoga, et aussi de certaines pratiques religieuses provenant largement de l'hindouisme. Thèmes polymorphes et pourtant complémentaires, car d'un chapitre à l'autre domine une cohérence qui est celle de la pratique - d'où finalement l'intérêt sociologique de l'ouvrage qui, au fil de la lecture, nous permet de mieux apprécier la place occupée au Moyen Age par le yoga, entre médecine et hindouisme, ou encore entre vedanta et discipline du corps. On chercherait en vain, dans ces pages, les pratiques hétérodoxes de certains renonçants exaltés appartenant à autant de sectes bizarres, dont certains traités techniques sont pleins. Nous sommes apparemment au temps béni où fakirisme et sectarisme étaient encore inconnus. Dans le même esprit, finalement classique, de conciliation et de précision, le Yogayajñavalkyam tente d'harmoniser l'antique spiritualité brahmanique et la perspective, si difficilement datable, du tantrisme : la méditation sur le coeur, chère aux textes védiques, n'est pas ici opposée au fameux éveil des cakra ou centres énergétiques, dont il est question surtout dans le dernier chapitre. Ce sont donc tous les thèmes traditionnels de la mystique yogique qui sont reconsidérés dans cet ouvrage, lequel mérite de figurer à côté des célèbres Upanisad du yoga au rayon des livres heureusement édifiants. Le traducteur, spécialiste de sanskrit et de philosophie indienne, nous procure ici une version française scrupuleuse, élégante et précise, accompagnée tout au long de commentaires qui facilitent, éclairent et enrichissent la lecture de ce précieux traité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 233  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx22.0cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Connaissance de l'Orient 1
  • ISBN :  2070759962
  • EAN13 :  9782070759965
  • Classe Dewey :  130

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Ce livre est le seul témoignage qui nous reste de ce que fut le yoga entre l'Antiquité et la période moderne, soit entre les Sutra philosophiques de Patañjali (IIe siècle avant notre ère ?) et les traités techniques comme la Hathayogapradipika (XVe siècle). Il explique et développe tous les éléments pratiques du " yoga aux huit membres " (astangayoga) sur lesquels les Aphorismes de Patañjali étaient restés fort discrets, en particulier la régulation du souffle (pranayama), l'attention (dharana) ou encore la méditation (dhyana). On comprend dès lors pourquoi ce Yoga de Yajñavalkya est si célèbre en Inde, comme l'attestent les nombreuses citations et allusions qui parsèment les textes classiques, toujours soucieux de se référer aux écrits anciens et importants. La traduction française de ce traité était donc bien nécessaire, mais la diversité des sujets discutés a longtemps retardé l'entreprise : il est en effet question des aspects techniques et médicaux autant que des idées philosophiques inhérentes au yoga, et aussi de certaines pratiques religieuses provenant largement de l'hindouisme. Thèmes polymorphes et pourtant complémentaires, car d'un chapitre à l'autre domine une cohérence qui est celle de la pratique - d'où finalement l'intérêt sociologique de l'ouvrage qui, au fil de la lecture, nous permet de mieux apprécier la place occupée au Moyen Age par le yoga, entre médecine et hindouisme, ou encore entre vedanta et discipline du corps. On chercherait en vain, dans ces pages, les pratiques hétérodoxes de certains renonçants exaltés appartenant à autant de sectes bizarres, dont certains traités techniques sont pleins. Nous sommes apparemment au temps béni où fakirisme et sectarisme étaient encore inconnus. Dans le même esprit, finalement classique, de conciliation et de précision, le Yogayajñavalkyam tente d'harmoniser l'antique spiritualité brahmanique et la perspective, si difficilement datable, du tantrisme : la méditation sur le coeur, chère aux textes védiques, n'est pas ici opposée au fameux éveil des cakra ou centres énergétiques, dont il est question surtout dans le dernier chapitre. Ce sont donc tous les thèmes traditionnels de la mystique yogique qui sont reconsidérés dans cet ouvrage, lequel mérite de figurer à côté des célèbres Upanisad du yoga au rayon des livres heureusement édifiants. Le traducteur, spécialiste de sanskrit et de philosophie indienne, nous procure ici une version française scrupuleuse, élégante et précise, accompagnée tout au long de commentaires qui facilitent, éclairent et enrichissent la lecture de ce précieux traité.