share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Nouveau bonheur français ou le monde selon Disney

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Nouveau bonheur français ou le monde selon Disney

Le Nouveau bonheur français ou le monde selon Disney

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le Nouveau bonheur français ou le monde selon Disney"

    C est une mauvaise nouvelle pour ceux qui croient encore en l idée d une France égalitaire. À trente minutes de Paris, la multinationale Disney est en train de fabriquer, sous l il bienveillant de l État, la première ville « privatisée » du pays : le Val d Europe. « Privatisée » parce qu elle est en dehors du droit commun et qu elle regroupe une population sociologiquement « typée », les classes moyennes. Dans ce monde selon Disney, la ville publique n est pas cassée, elle est morte. Le moralisme et la planification abusive de la multinationale du loisir ont réussi à tracer un modèle de vie qui marque la fin de l histoire républicaine française et le début des hystéries communautaires. En un mot, l avènement du sarkozysme à visage urbain. Le plus étrange est que cette ville neuve n inquiète personne. Ni le monde politique, ni la société civile. Mais il y a encore plus angoissant : le Val d Europe est en train de devenir la référence en matière de productions urbaines et de pactes sociaux ; des centaines d individus en redemandent chaque année.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 160  pages
    • Dimensions :  1.4cmx12.8cmx17.6cm
    • Poids : 158.8g
    • Editeur :   Atalante Paru le
    • Collection : Comme un accordeon
    • ISBN :  2841724557
    • EAN13 :  9782841724550
    • Classe Dewey :  300

    D'autres livres de Hacène Belmessous

    Opération banlieues

    Entre 1977 et 2003, la politique de la ville visait à " réinjecter du droit commun " dans les quartiers d'habitat social. Mais depuis, derrière les grands discours, une autre politique se déploie discrètement : la préparation d'une guerre totale aux cités, transformées en véritables [......

    Les minorités de la République : La discrimination au logement des jeunes générations d'origine immigrée

    Des émeutes dans les banlieues populaires, qui soulignent l'aggravation des fractures sociales et territoriales dans le pays, une pétition des " indigènes de la République ", qui dresse un réquisitoire contre la France " postcoloniale " : les signes d'une faillite du modèle universaliste fran...

    Mixité sociale : une imposture : Retour sur un mythe français

    Les émeutes qui ont embrasé la France désespérée des banlieues populaires et ébranlé la France heureuse des ghettos de riches durant l'automne 2005 témoignent à grands traits d'un pays aux abois. Tous les indicateurs de coexistence des différentes catégories sociales soulignent l'aggravat...

    Voir tous les livres de Hacène Belmessous

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    C est une mauvaise nouvelle pour ceux qui croient encore en l idée d une France égalitaire. À trente minutes de Paris, la multinationale Disney est en train de fabriquer, sous l il bienveillant de l État, la première ville « privatisée » du pays : le Val d Europe. « Privatisée » parce qu elle est en dehors du droit commun et qu elle regroupe une population sociologiquement « typée », les classes moyennes. Dans ce monde selon Disney, la ville publique n est pas cassée, elle est morte. Le moralisme et la planification abusive de la multinationale du loisir ont réussi à tracer un modèle de vie qui marque la fin de l histoire républicaine française et le début des hystéries communautaires. En un mot, l avènement du sarkozysme à visage urbain. Le plus étrange est que cette ville neuve n inquiète personne. Ni le monde politique, ni la société civile. Mais il y a encore plus angoissant : le Val d Europe est en train de devenir la référence en matière de productions urbaines et de pactes sociaux ; des centaines d individus en redemandent chaque année.