share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vivre l'histoire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vivre l'histoire

Vivre l'histoire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Vivre l'histoire"

    Lucien Febvre (1878-1956) compte parmi les plus grands historiens du XX° siècle. Dès le début des années 1920, il caresse l'idée d'une revue dont l'ambition se situe très loin de l'histoire diplomatique, factuelle ou événementielle alors à l'honneur. Il imagine une histoire fédérant les sciences sociales et dégagée de toute allégeance à une cause. Ce projet, il le réalisera en collaboration avec Marc Bloch, créant en 1929 les Annales d'histoire économique et sociale d'où jaillira une école historique. Visionnaire, Lucien Febvre invite ses disciples à entreprendre des chantiers inédits : histoire de l'alimentation, de la mort, de l'amour... Titulaire de la chaire d'histoire de la civilisation moderne au Collège de France (1933-1949), concepteur et directeur de l'Encyclopédie française (onze volumes publiés entre 1934 et 1940), il laisse une oeuvre féconde, livres, articles, comptes rendus de lecture, correspondance. S'inscrivant dans la lignée de Michelet, proche de lui par sa sensibilité, son habileté à écrire et décrire l'histoire, Lucien Febvre avait certes des spécialités, la Franche-Comté, terre de ses ancêtres, et l'histoire religieuse au XVI' siècle, mais son érudition allait bien au-delà. Prodigieuse, elle illumine chaque page de ce livre où il commente sans concession les oeuvres d'une galerie d'auteurs, de Camille Jullian à Fernand Braudel en passant par Henri Pirenne, Marc Bloch, Arnold Toynbee et beaucoup d'autres. Un livre vivant, éblouissant, à l'image de Lucien Febvre à propos duquel Léon Werth, son voisin à Saint-Amour, écrivait: " Je l'ai vu extraire de vieilles pierres, la vie. "

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 1109  pages
    • Dimensions :  3.0cmx13.4cmx19.4cm
    • Poids : 621.4g
    • Editeur :   Robert Laffont Paru le
    • Collection : Bouquins
    • ISBN :  2221110080
    • EAN13 :  9782221110089
    • Classe Dewey :  944

    D'autres livres de Lucien Febvre

    Martin Luther, un destin

    Publié en 1928, ce premier ouvrage rencontra un large écho et fut plusieurs fois réédité sans modifications ultérieures si ce n'est une mise à jour de la bibliographie. Il décrit un Luther novateur, soucieux de retrouver les bases spirituelles perdues, selon lui, d'une Eglise chrétienne ...

    Le Problème de l'incroyance au XVIe siècle

    Le Problème de l'incroyance est un magnifique livre sur Rabelais, un extraordinaire effort pour faire revivre sa « singulière vitalité ». Mais c'est surtout un décisif discours de la méthode historique, dans la mesure où il ne veut pas raconter qu'un Rabelais possible, participant d'un [....

    Martin Luther : Un destin

    Au lieu de raidir en vain et de surmener sa volonté débile, le chrétien qui se laisserait aller simplement à subir, avec un indicible mélange de joie et de terreur, l'action Seule puissante d'une volonté surnaturelle, infiniment sainte et véritablement régénératrice; le pécheur qui, dése...

    Nous sommes des sang-mêlés : Manuel de civilisation francaise

    En 1947, au sortir des atrocités de la Deuxième Guerre mondiale et en liaison avec son engagement dans l'idéal de paix qui animait l'Unesco, Lucien Febvre conçoit l'idée d'écrire une histoire de France. Il associe à ce projet un jeune normalien agrégé d'histoire, François Crouzet : il s'ag...

    Voir tous les livres de Lucien Febvre

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Lucien Febvre (1878-1956) compte parmi les plus grands historiens du XX° siècle. Dès le début des années 1920, il caresse l'idée d'une revue dont l'ambition se situe très loin de l'histoire diplomatique, factuelle ou événementielle alors à l'honneur. Il imagine une histoire fédérant les sciences sociales et dégagée de toute allégeance à une cause. Ce projet, il le réalisera en collaboration avec Marc Bloch, créant en 1929 les Annales d'histoire économique et sociale d'où jaillira une école historique. Visionnaire, Lucien Febvre invite ses disciples à entreprendre des chantiers inédits : histoire de l'alimentation, de la mort, de l'amour... Titulaire de la chaire d'histoire de la civilisation moderne au Collège de France (1933-1949), concepteur et directeur de l'Encyclopédie française (onze volumes publiés entre 1934 et 1940), il laisse une oeuvre féconde, livres, articles, comptes rendus de lecture, correspondance. S'inscrivant dans la lignée de Michelet, proche de lui par sa sensibilité, son habileté à écrire et décrire l'histoire, Lucien Febvre avait certes des spécialités, la Franche-Comté, terre de ses ancêtres, et l'histoire religieuse au XVI' siècle, mais son érudition allait bien au-delà. Prodigieuse, elle illumine chaque page de ce livre où il commente sans concession les oeuvres d'une galerie d'auteurs, de Camille Jullian à Fernand Braudel en passant par Henri Pirenne, Marc Bloch, Arnold Toynbee et beaucoup d'autres. Un livre vivant, éblouissant, à l'image de Lucien Febvre à propos duquel Léon Werth, son voisin à Saint-Amour, écrivait: " Je l'ai vu extraire de vieilles pierres, la vie. "