share_book
Envoyer cet article par e-mail

Sortir du génocide : Témoigner pour réapprendre à vivre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Sortir du génocide : Témoigner pour réapprendre à vivre

Sortir du génocide : Témoigner pour réapprendre à vivre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Sortir du génocide : Témoigner pour réapprendre à vivre"

Notre époque est marquée par une inflation remarquable du témo ignage. Mais, de la Shoah au Cambodge, du Rwanda à l'ex-Yougoslavie, qu'est-ce qui, dans le témoignage, peut réellement se transmettre quand les événements relatés sont souvent des catastrophes absolues : génocides, guerres civiles, persécutions ? Est-il vra iment nécessaire de réveiller les souffrances de ceux qui luttent contre les assauts d'une mémoire incapable d'instaurer un oubli apaisant ? La réponse est à chercher non seulement auprès des témoins, mais aussi auprès de ceux qui recueillent leurs récits, ces « témoins des témoins » dont on se demande ce qui les pousse à aller sans relâche entendre ceux-ci. 'Sortir du génocide' est le premier livre à traiter de la pratique du témoignage et à en dégager une technique. Que sait-on de ce que ressentent le témoin et son auditeur ou lecteur ? Comment faire parler quelqu'un qui a traversé une expérience extrême comme le génocide ? Comment recueille-t-on son discours ? Qu'est-ce qui est en jeu psychiquement ? Quels sont les dangers d'une telle entreprise ? Est-il légitime que le lecteur ou l'auditeur de témoignages soient la proie de sentiments troubles : fascination pour l'horreur, dégoût, honte ; bref, autre chose que de la compassion ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 274  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.2cmx22.4cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Payot Paru le
  • Collection : Documents
  • ISBN :  2228897825
  • EAN13 :  9782228897822
  • Classe Dewey :  155.935

D'autres livres de Régine Waintrater

Sortir du génocide

De la Shoah au Cambodge, du Rwanda à l’ex-Yougoslavie, qu’est-ce que les témoins d’une catastrophe absolue peuvent transmettre ? Est-il d’ailleurs nécessaire de réveiller chez eux les souffrances endurées ? La réponse est à chercher non seulement auprès des témoins eux-mêmes, mais ...

Voir tous les livres de Régine Waintrater

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Notre époque est marquée par une inflation remarquable du témo ignage. Mais, de la Shoah au Cambodge, du Rwanda à l'ex-Yougoslavie, qu'est-ce qui, dans le témoignage, peut réellement se transmettre quand les événements relatés sont souvent des catastrophes absolues : génocides, guerres civiles, persécutions ? Est-il vra iment nécessaire de réveiller les souffrances de ceux qui luttent contre les assauts d'une mémoire incapable d'instaurer un oubli apaisant ? La réponse est à chercher non seulement auprès des témoins, mais aussi auprès de ceux qui recueillent leurs récits, ces « témoins des témoins » dont on se demande ce qui les pousse à aller sans relâche entendre ceux-ci. 'Sortir du génocide' est le premier livre à traiter de la pratique du témoignage et à en dégager une technique. Que sait-on de ce que ressentent le témoin et son auditeur ou lecteur ? Comment faire parler quelqu'un qui a traversé une expérience extrême comme le génocide ? Comment recueille-t-on son discours ? Qu'est-ce qui est en jeu psychiquement ? Quels sont les dangers d'une telle entreprise ? Est-il légitime que le lecteur ou l'auditeur de témoignages soient la proie de sentiments troubles : fascination pour l'horreur, dégoût, honte ; bref, autre chose que de la compassion ?