share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'esprit de l'escalier

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'esprit de l'escalier

L'esprit de l'escalier

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'esprit de l'escalier"

    « Oui, au début ça avait l’air facile : "Vous allez nous inventer  une vie", toute une vie. Au fond, on me demandait de m’inventer. Une nouvelle vie. J’avais  l’embarras du choix... Je pouvais raconter ma vie d’empereur de Chine.  Ou de légionnaire romain, de bandit catalan, que sais-je ! Au fond, j’ai eu  de la chance : j’ai réinventé ma propre vie, juste avec un léger décalage.  Je ne pouvais pas savoir que cette vie-là, j’allais la vivre. Pour de vrai ! Que  la mort par moi racontée, je devrais la subir. Littéralement (si j’ose dire). » R.R. L’esprit de l’escalier est un hymne à l’imaginaire, ayant valeur de testament.  Raúl Ruiz y a mis la toute dernière main quelques jours avant sa mort. Qu’il  ait pris un revenant pour alter ego prend une signification particulière, même  si le thème du spectre est récurrent dans son oeuvre cinématographique. Le  fantastique facétieux, le nonsense ironique, le burlesque déstabilisant nous  sont libération. Désarmés par une insolite poésie, nous assumons enfin avec  humour de n’être jamais qu’apparitions.                                   Jean-Luc Moreau

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 256  pages
    • Dimensions :  2.4cmx13.4cmx21.4cm
    • Poids : 399.2g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • Collection : Littérature Française
    • ISBN :  2213644365
    • EAN13 :  9782213644363
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    « Oui, au début ça avait l’air facile : "Vous allez nous inventer  une vie", toute une vie. Au fond, on me demandait de m’inventer. Une nouvelle vie. J’avais  l’embarras du choix... Je pouvais raconter ma vie d’empereur de Chine.  Ou de légionnaire romain, de bandit catalan, que sais-je ! Au fond, j’ai eu  de la chance : j’ai réinventé ma propre vie, juste avec un léger décalage.  Je ne pouvais pas savoir que cette vie-là, j’allais la vivre. Pour de vrai ! Que  la mort par moi racontée, je devrais la subir. Littéralement (si j’ose dire). » R.R. L’esprit de l’escalier est un hymne à l’imaginaire, ayant valeur de testament.  Raúl Ruiz y a mis la toute dernière main quelques jours avant sa mort. Qu’il  ait pris un revenant pour alter ego prend une signification particulière, même  si le thème du spectre est récurrent dans son oeuvre cinématographique. Le  fantastique facétieux, le nonsense ironique, le burlesque déstabilisant nous  sont libération. Désarmés par une insolite poésie, nous assumons enfin avec  humour de n’être jamais qu’apparitions.                                   Jean-Luc Moreau