share_book
Envoyer cet article par e-mail

Comme si j'avais peur

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Comme si j'avais peur

Comme si j'avais peur

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Comme si j'avais peur"

Sujet : Tous les soirs, c'est la même histoire : les hippopotames des rideaux se mettent à danser, danser de plus en plus vite jusqu'à ce qu'il hurle « Maman » ! Comme personne ne se rend compte du danger, ce petit garçon termine la nuit dans le lit de ses parents. Ceux-ci finissent par changer les rideaux. Mais les petits soldats nouvellement arrivés passent à l'attaque sitôt la lumière éteinte. Il n'a pas peur, mais on ne sait jamais, il risquerait d'attraper un coup d'épée... Pour se mettre à l'abri, il rejoint le lit parental. Mais ne croyez pas qu'il soit une poule mouillée pour autant. Commentaire : Cet album grand format traite avec réalisme et humour les peurs nocturnes des enfants, fruit de leur imagination. Le texte est écrit à la première personne, en langage enfantin et en écriture cursive. Court, dans un vocabulaire simple, il joue beaucoup du comique de répétition. Les illustrations, pleine page, séduisent moins. Agressives, elles utilisent uniquement des rouges, des orangés et des bleus, comme pour traduire le combat et la nuit. L'ensemble reste néanmoins plutôt amusant.

Détails sur le produit

  • Reliure : Album
  • 34  pages
  • Dimensions :  1.0cmx20.8cmx31.2cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Kaléidoscope Paru le
  • Collection : KALEIDOSCOPE
  • ISBN :  2877674533
  • EAN13 :  9782877674539
  • Classe Dewey :  800

D'autres livres de  Stéphane Sénégas

Le grand voyage d'Oscar

L'automne s'installe, et la famille Escargot commence un long voyage. Un peu effrayé, Oscar se sent bien pour vivre une telle ...

Prix : 50 DH
Pirateries

Sujet : Nicolas ne veut pas sortir de chez lui et, partir en colonie de vacances ne l'amuse pas du tout. Mais petit à petit, il se laisse prendre au jeu de Barbe Noire, ce pirate de moniteur qui va l'initier à son art... Commentaire : Ce livre est écrit sous la forme d'un journal de bord [.....

50 réalisations avec bâtons et bouts de ficelle

Quel enfant n'a pas rêvé de faire voler son propre cerf-volant ou de fabriquer son instrument de musique ? Dans un sous-bois, près d'un arbre, dans un pré, au bord d'une rivière, la richesse de la nature stimule ton imagination. L'idée te viendra peut-être de concevoir ici un moulin, là [...

La voiture à pédales

Il arrive que l'on grandisse carrément trop vite ! C'est le cas de Lulu, un jour trop petit pour espérer une voiture à pédales, et subitement trop grand pour recevoir autre chose qu'un vélo à son anniversaire. Comment faire pour retourner en arrière ? Car louper l'épisode voiture à pédales...

Voir tous les livres de  Stéphane Sénégas

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Sujet : Tous les soirs, c'est la même histoire : les hippopotames des rideaux se mettent à danser, danser de plus en plus vite jusqu'à ce qu'il hurle « Maman » ! Comme personne ne se rend compte du danger, ce petit garçon termine la nuit dans le lit de ses parents. Ceux-ci finissent par changer les rideaux. Mais les petits soldats nouvellement arrivés passent à l'attaque sitôt la lumière éteinte. Il n'a pas peur, mais on ne sait jamais, il risquerait d'attraper un coup d'épée... Pour se mettre à l'abri, il rejoint le lit parental. Mais ne croyez pas qu'il soit une poule mouillée pour autant. Commentaire : Cet album grand format traite avec réalisme et humour les peurs nocturnes des enfants, fruit de leur imagination. Le texte est écrit à la première personne, en langage enfantin et en écriture cursive. Court, dans un vocabulaire simple, il joue beaucoup du comique de répétition. Les illustrations, pleine page, séduisent moins. Agressives, elles utilisent uniquement des rouges, des orangés et des bleus, comme pour traduire le combat et la nuit. L'ensemble reste néanmoins plutôt amusant.