share_book
Envoyer cet article par e-mail

Théâtre choisi, tome II : Pièces mythologiques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Théâtre choisi, tome II : Pièces mythologiques

Théâtre choisi, tome II : Pièces mythologiques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Théâtre choisi, tome II : Pièces mythologiques"

Les pièces présentées dans ce volume se rattachent à celles que l'on peut qualifier de mythologiques. Ici Levin se tourne vers le mythe, le rituel et surtout la tragédie antique pour donner à son argument dramatique une forme métaphorique et théâtrale et pour tenter de créer une tragédie moderne. Il construit sur la scène une image où la condition humaine se donne à voir comme un théâtre de la cruauté, comme une mise à mort sous les yeux du spectateur. Les Souffrances de Job. À travers la tragédie de Job, Levin nous renvoie l'image d'un monde qui accepte l'inacceptable. Un monde où il n'y a pas de Dieu et où l'humanité n'a que de vaines paroles à offrir face à l'injustice. L'Enfant rêve. Père et mère sur le berceau de leur enfant. De cette image idyllique surgissent l'horreur et la cruauté gratuite qui les transforment en réfugies, avec pour bagages la souffrance, l'humiliation et le désespoir. Ceux qui marchent dans l'obscurité, Trois personnages errent dans la nuit avec les certitudes des désespérés. Ils traînent derrière eux leurs morts, croisent leurs doubles et tentent de s'en remettre au Bon Dieu qui ne donne pas de réponse... Prématurément disparu en août 1999, Hanokh Levin laisse derrière lui plus de 50 pièces dont 28 ont été représentées dans les plus importants théâtres en Israël. Son oeuvre est traduite dans le monde entier. Qu'il soit ancré dans la réalité quotidienne, qu'il s'inspire de la mythologie ou qu'il revête la forme du drame épique, son théâtre s interroge sur la finalité d'une existence fondamentalement vouée à l'échec.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 237  pages
  • Dimensions :  1.4cmx14.2cmx21.0cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Theatrales Paru le
  • Collection : Repert Contempo
  • ISBN :  2842600916
  • EAN13 :  9782842600914
  • Classe Dewey :  892.426
  • Langue : Français

D'autres livres de Hanokh Levin

Théâtre choisi

Poursuivant l'exploration de l'œuvre dramatique de Hanokh Levin, figure majeure de la scène israélienne contemporaine, ce volume rassemble trois pièces choisies pour la diversité de leur écriture et l'intérêt de leur thématique. Le Soldat ventre-creux, variation sur le thème [....]...

Douce vengeance et autres sketches

Les quatorze sketches rassemblés dans ce recueil dévoilent de nouveaux aspects du théâtre satirique et comique de Hanokh Levin. Ici, le dramaturge israélien excelle à décaler insidieusement la situation la plus quotidienne afin de la pousser vers un non-sens inéluctable. Dans cette suite ...

Que d'espoir !

Ce recueil rassemble des textes courts et des chansons que Hanokh Levin a écrits tout au long de sa vie pour ses cabarets satiriques.Ces sketches nous emportent dans le tourbillon survolté d'une désillusion jubilatoire, toujours plus loin dans l'irrévérence décalée. S'y succèdent des [......

Théâtre choisi, tome I

Les pièces rassemblées dans ce volume appartiennent à l'une des formes théâtrales de prédilection de Levin : la comédie. Elles décrivent le combat quotidien de petites gens. L'action se situe dans l'espace restreint de la maison ou du quartier, microcosme de la société toute entière. [...

Voir tous les livres de Hanokh Levin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Les pièces présentées dans ce volume se rattachent à celles que l'on peut qualifier de mythologiques. Ici Levin se tourne vers le mythe, le rituel et surtout la tragédie antique pour donner à son argument dramatique une forme métaphorique et théâtrale et pour tenter de créer une tragédie moderne. Il construit sur la scène une image où la condition humaine se donne à voir comme un théâtre de la cruauté, comme une mise à mort sous les yeux du spectateur. Les Souffrances de Job. À travers la tragédie de Job, Levin nous renvoie l'image d'un monde qui accepte l'inacceptable. Un monde où il n'y a pas de Dieu et où l'humanité n'a que de vaines paroles à offrir face à l'injustice. L'Enfant rêve. Père et mère sur le berceau de leur enfant. De cette image idyllique surgissent l'horreur et la cruauté gratuite qui les transforment en réfugies, avec pour bagages la souffrance, l'humiliation et le désespoir. Ceux qui marchent dans l'obscurité, Trois personnages errent dans la nuit avec les certitudes des désespérés. Ils traînent derrière eux leurs morts, croisent leurs doubles et tentent de s'en remettre au Bon Dieu qui ne donne pas de réponse... Prématurément disparu en août 1999, Hanokh Levin laisse derrière lui plus de 50 pièces dont 28 ont été représentées dans les plus importants théâtres en Israël. Son oeuvre est traduite dans le monde entier. Qu'il soit ancré dans la réalité quotidienne, qu'il s'inspire de la mythologie ou qu'il revête la forme du drame épique, son théâtre s interroge sur la finalité d'une existence fondamentalement vouée à l'échec.